Bénin : Au moins 16 morts et 76 blessés dans le drame...

Bénin : Au moins 16 morts et 76 blessés dans le drame de Tori-Avamè (bilan officiel)

0
PARTAGER

COTONOU -- Au moins 16 personnes sont mortes et 76 autres blessées dans l'explosion jeudi dernier sur le site d'enfouissement des produits avariés à Tori-Avamé, au Bénin, a annoncé mercredi le ministre d'Etat, secrétaire général à la présidence, Pascal Koupaki.

S'exprimant au cours d'un point de presse à l'issue de la réunion hebdomadaire des membres du gouvernement béninois, M. Koupaki, a estimé que ce drame est née d'un manquement professionnel sur la chaîne opérationnelle d'incinération et d'une violation des lois et règlements.

"Il ressort des premiers éléments d'analyse que l'opération est frauduleuse pour deux raisons, notamment l'absence d'agrément nécessaire pour l'exercice de cette activité, le non-respect de la procédure de destruction des produits avariés et enfin l'opération n'a pas été sécurisé à la mesure des risques potentielles, ce qui met en jeux des responsabilités à divers niveaux au regard de la complaisance et de la négligence relevée", a-t-il souligné.

Pour le ministre d'Etat, le gouvernement a pris acte des sanctions administratives prononcées par les ministres en charge de l'Intérieur et de la sécurité, de celui en charge de la défense nationale et enfin du ministre des Finances et de l'économie, à l'encontre du commissaire de police de Tori-Bossito, le chef de Brigade de la gendarmerie de Tori-Bossito, et le chef dépôt des douanes.

"Ces trois agents ont été relevés de leurs fonctions", a-t-il déclaré.

Outre ces sanctions ,a-t-il poursuivi, le gouvernement a donné des instructions fermes au Garde des Sceaux, ministre de la justice, à faire accélérer l'enquête judiciaire entamée et à ouvrir toutes les procédures à l'encontre de toutes les personnes convaincues de fautes fautives concernées.

Une explosion sur le site d'enfouissement de produits avariés jeudi dernier à Tori-Avamè, située à une trentaine de kilomètres au nord de Cotonou, capitale économique béninoise, a fait 16 morts et 76 de brûlées jusqu'au 3e degré .

Des habitants de la commune de Tori, ont pris d'assaut le site d'enfouissement de Tori-Avamè, pour ramasser des sacs de la farine de blé avariés, entreposés et brûlés dans une grande fosse par une commission composée des agents de la gendarmerie et de la police nationales, sous la supervision d'un cabinet d'huissier de justice, et du représentant de la douane.

Tout juste après le départ de cette commission des lieux d'enfouissement, des centaines d'autochtones de cette localité, sont descendus dans cette fosse pour se procurer des aliments avariés, quand une explosion s'est produite.

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE