Bénin : Après son soutien à Ajavon le Mozebe opte pour Zinsou

Bénin : Après son soutien à Ajavon le Mozebe opte pour Zinsou

6
PARTAGER

Après un court flirt avec le candidat Sébastien Ajavon, les zémidjans sont déjà de retour dans le camp de Yayi. Le Mouvement des zémidjans pour un Bénin émergent (Mozebe) que dirige Robert Yèhouénou devenu entre-temps le Mouvement des Zémidjans pour un Bénin d’Espoir a officialisé son retour dans le giron de Boni Yayi ce lundi à travers une annonce officielle de soutien à Lionel Zinsou pour le second tour.

« Le Mouvement des Zémidjans pour un Bénin d’Espoir soutient Lionel Zinsou au second tour parce qu’avant d’être candidat, il avait déjà un programme pour les zémidjans. Dans ce programme nous pouvons citer le projet des motos. Un programme pour lequel une délégation des zémidjans est allée déjà en Inde. Signalons que Lionel Zinsou a fait venir au Bénin des opérateurs économiques français de haut niveau, pour discuter avec les responsables des zémidjans. Et ils reviendront certainement après les élections pour collaborer avec ceux du Bénin dans le cadre de l’amélioration des conditions de travail et de vie des zémidjans. » a déclaré Ahitchémè, le secrétaire général de ce regroupement des taxi-moto de Cotonou. Il s’agit d’un revirement spectaculaire du Mozebe qui avait craché sur le pouvoir en place lors de son annonce de soutien au candidat Sébastien Ajavon, un des challengers de Lionel Zinsou au premier tour qui est désormais avec son alter ego, l’homme d’Affaire Patrice Talon dans la coalition de la rupture.

Il y a seulement quelques semaines avant le premier tour, ce mouvement avait violemment critiqué le régime Yayi dont Lionel Zinsou est le candidat. « Il a fallu qu’on se réunisse aussi nombreux pour qu’on nous dise qu’il y a plus de 500.000 motos pour nous les Zem. Nous disons non ! » avait déclaré Joseph Yèhouénou le très critiqué N°1 du Mozebe qui exprimait sa déception après une décennie de soutien indéfectible à Boni Yayi. Joseph Yèhouénou qui annonçait le divorce d’avec Yayi a fait part d’une promesse non tenue de « 1milliard » qui devrait être déposé dans un fonds dénommé « le milliards des zémidjans » promis pour aider à la reconversion des conducteurs de taxi-moto.

Aussi, il est à souligner que c’est dans le même élan de rupture que le mouvement a opéré un changement définitionnel de son sigle devenu « Mouvement des Zémidjans pour un Bénin d’Espoir » au lieu de « Mouvement des zémidjans pour un Bénin émergent ». Mais n’empêche, le Mozebe tourne casaque et revient dans les bras de Yayi. Le Mozebe, faut-il le rappeler, a été créé à l’arrivée  de Boni Yayi pour faire  la propagande autour de ses actions.

Nouvelle Tribune

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

6 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE