Banque Sahélo-Saharienne pour l’investissement et le commerce : Le Syntra-Bsic pour des...

Banque Sahélo-Saharienne pour l’investissement et le commerce : Le Syntra-Bsic pour des négociations dans la courtoisie

0
PARTAGER

La Banque Sahélo-saharienne pour l’investissement et le commerce (Bsic-Bénin) emploie actuellement près de 170 agents permanents. Avec cet effectif, la divergence des intérêts entre employeur et employés est inévitable. Ainsi, les travailleurs de la structure bancaire ont décidé de recourir à l’action syndicale pour une meilleure défense de leurs intérêts professionnels, matériels et moraux. A la faveur d’un Congrès constitutif, samedi 17 septembre 2016 au siège de la Bsic à Guinkomey, le Syndicat des travailleurs de la Bsic a été porté sur les fonts baptismaux.

Conscients du fait qu’ils opèrent dans un secteur très sensible, les partenaires sociaux de la Bsic-Bénin entendent mener des négociations dans la courtoisie avec la Direction générale dans l’optique d’une amélioration des conditions de travail et de vie des agents. Ils étaient donc nombreux à prendre part aux travaux du Congrès constitutif. Dans son mot de bienvenue, le président du Comité d’organisation, Dianaud Changotadé a fait savoir que l’objectif dudit syndicat est de défendre les intérêts des travailleurs, de s’éduquer à l’action syndicale. A sa suite, le représentant de la Direction générale, Adelakoun Auguste est revenu sur les missions, les objectifs, les progrès réalisés par la filiale de la Bsic au Bénin avec un passage du capital social de 250 000 000 euros à 500 000 000 euros. Pour lui, le droit au syndicat étant mondialement reconnu au travailleur, la Bsic-Bénin entend accompagner cette démarche de ses agents pour de meilleures relations sociales. Quant au Secrétaire général de la Festra-Bank, Adegoké Edouard a félicité les travailleurs pour cette courageuse décision et remercié la Direction de la Bsic pour avoir autorisé la tenue du Congrès. Il a exhorté les travailleurs à être exemplaires dans leur travail afin de faciliter la satisfaction de leur plateforme revendicative par l’employeur. La représentante de la Csa-Bénin, Diogo Alice a, à sa prise de parole, salué cette attitude responsable des congressistes avant de souligner que le fait de mettre sur pied un syndicat n’est pas synonyme de guerre avec la direction de la banque. « Le syndicalisme est une école de dialogue et de revendication dans une courtoisie et dans le respect des textes », a-t-elle martelé pour appeler à une lutte méthodique susceptible de faire aboutir leurs revendications. Tout en rassurant du soutien de la Confédération syndicale pour les outiller syndicalement notamment les techniques de négociation et de dialogue, elle a exhorté la Direction à prêter oreille attentive aux plaintes des travailleurs et de les satisfaire dans un esprit responsable et sans tricherie. A l’issue des travaux, Manès Donkpègan a été élu secrétaire général du bureau syndical.

Aziz BADAROU

Composition du bureau syndical de la Bsic

Secrétaire général :     Manès DONKPEGAN
Secrétaire Général Adjoint:     Constant GANGBE
Secrétaire administratif :     Christophe KOFFI
Secrétaire administratif adjoint:     Irène AGBESSI
Trésorier général :     Nasser BOUSSARI
Trésorier général adjoint :     Abdon GUEDEGBE
Secrétaire à l'organisation :     Hermann ATINDEHOU
Secrétaire adjoint à l'organisation :     Roukayath AMADOU
Secrétaire chargée de la mobilisation des femmes:     Latifatou OSSENI


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE