Avancée de la mer dans le 4e arrondissement de Cotonou : Le...

Avancée de la mer dans le 4e arrondissement de Cotonou : Le Ca Délonix Kogblevi lance un S.O.S au pouvoir central

0
PARTAGER

Tout le Littoral est menacé par l’avancée régulière de la mer. Et les populations notamment celles des quartiers Enangnon, Akpakpa Dodomè, Fifadji Houto (Ex Quartier JAK), dans le quatrième arrondissement de la ville de Cotonou sont perpétuellement en état de veille. Pour cause. Les vagues marines ont une fois encore dicté leur loi, à plus d’un kilomètre de la côte dans quartiers sus-cités, dimanche 24 avril 2016 aux environs de 16 heures. Même s’il n’a pas eu de perte en vies humaines, il est à noter d’importants dégâts matériels, rues et maisons inondées. Cette situation, qui crée une psychose au sein des populations, est la énième depuis le début l’année 2016. Faut-il le rappeler, des vagues successives ont emportés, il y a quelques mois, deux enfants. Et il a fallu du peu pour la mère de l’un des enfants. Mais avant, une partie de l’école maternelle et primaire d’Akpakpa Dodomè a connu les affres de la mer qui ne cessent d’avancer chaque jour. Pour Délonix Kogblévi, Chef du quatrième arrondissement de Cotonou, ce phénomène n’est aucunement une affaire d’une seule personne. Meurtri et parfois dépassé par les cris de chagrin, de tristesse et d’amertume  des populations, il fait appel à ses responsables de tutelle pour des dispositions urgentes qui malheureusement tardent à venir. « C’est un phénomène qui dépasse la Ville », va-t-il confier. C’est pourquoi l’administration étant une continuité, il a lancé un appel vibrant au pourvoir central au regard des nombreuses descentes effectuées depuis le 31 Janvier 2016. « N’attendons pas le pire », va-t-il clamer avant de rappeler : « le triste souvenir de Grand-Popo est encore là dans les esprits ». Par ailleurs, il a rassuré les populations que tout sera mis en œuvre du moins au niveau de la ville pour contenir la crise dans l’attente des structures compétentes tant à l’échelle nationale, sous régionale qu’internationale.Pour le Ca4 Délonix Kogblévi, nous devons agir ensemble et autrement afin de vaincre ce phénomène naturel qui donne de l’insomnie à la population béninoise.

A.F.S.

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE