Au Bénin, un réseau de prévention contre le suicide

Au Bénin, un réseau de prévention contre le suicide

0
PARTAGER

« Certaines personnes nous disent spontanément qu’elles sont fatiguées et qu’elles veulent que leurs souffrances cessent. Avec d’autres, il faut aborder le sujet en leur demandant franchement si elles ont déjà voulu mourir », raconte sœur Lorette. La religieuse écoute ceux qui souffrent. Elle travaille depuis deux dans un centre-relais de santé mentale à Comé, dans le sud du Bénin, à 60 km de la capitale, Cotonou.

Des centres comme celui de Comé, le pays en compte désormais 26. Ils forment un véritable réseau de santé mentale. Gérés par une ONG catholique locale, Sainte-Camille de Lellis, ils sont chargés depuis 2012 de la prévention et de la prise en charge des maladies mentales et du suicide. Les soins sont dispensés par des infirmières religieuses comme Lorette, non spécialisées, mais sensibilisées à la psychiatrie. Lorsque les malades franchissent les portes de ces centres de santé, c’est souvent après une vaine errance thérapeutique. « Les familles emmènent souvent d’abord le malade voir le marabout, mais quand elle constate que son état ne s’améliore pas, elle se tourne vers nous », constate l’infirmière.

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE