Athiémé : Les acteurs de l’éducation réfléchissent sur le faible taux du...

Athiémé : Les acteurs de l’éducation réfléchissent sur le faible taux du Cep

0
PARTAGER

Les membres du Cadre de concertation des acteurs de l’éducation (CCAE) de la commune d’Athiémé ont tenu vendredi dans la salle de délibération de la mairie, une séance d’analyse des résultats obtenus au Certificat d’étude primaire (CEP) 2016.

L’objectif de la rencontre d’Athiémé est de diagnostiquer les causes du faible taux enregistré pour le compte de l’examen du Certificat d’étude primaire (CEP), édition 2016, dans ladite commune.

Les membres du Cadre de concertation des acteurs de l’éducation (CCAE) de la commune ont désapprouvé le faible taux de réussite des candidats ayant pris part à cet examen. Car, diront-ils, dans les départements du Mono et du Couffo sur plus de 200 écoles qui ont donné un taux de réussite de zéro pour cent, la commune d’Athiémé a enregistré 21 écoles.

Le maire d’Athiémé, Joseph AmaviAnani, président communal du CCAE, a annoncé avec regret que sa commune tient la lanterne rouge au plan national. Pour lui, il urge de corriger le tir pour assurer une relève de qualité.

Comme le souligne Joseph Anani, ce faible taux relève de plusieurs facteurs. Il s’agit de: la banalisation du secteur de l’éducation dans la commune, le manque de conscience professionnelle dans le rang des enseignants protégés par des politiciens, l’abandon de la responsabilité parentale au profit de la gratuité de l’école, les tricheries, la paresse des enseignants ressortissants de la commune, le manque de rigueur au niveau des directeurs sans oublier les conseillers pédagogiques voire les inspecteurs, etc.

Le diagnostic étant posé, les membres du CCAE se sont prévu se revoir afin de prendre de meilleures résolutions pour corriger le tir.

Source ABP


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE