Atelier d’appropriation du cadastre : L’Andf pour une vulgarisation du concept

Atelier d’appropriation du cadastre : L’Andf pour une vulgarisation du concept

0
PARTAGER

Le 12 octobre 2016, le gouvernement a pris la décision de doter le Bénin d’un cadastre national. Mais que signifie ce concept nouveau, sa fonction, la démarche et la méthodologie de son élaboration ? C’est pour apporter une réponse à ces interrogations que l’Agence nationale du domaine et du foncier (Andf) a réuni experts, techniciens et professionnels de la gestion foncière autour d’un atelier d’imprégnation et d’internalisation conceptuelle du cadastre hier, mardi 29 novembre 2016 à Cotonou.

L’insécurité foncière est une préoccupation majeure au Bénin. Malgré les nombreuses réformes engagées pour la sécurisation du foncier, il existe toujours des goulots d’étranglement tels que l’insuffisance ou le manque en outils modernes de gestion foncière. Au Conseil des ministres du 12 octobre 2016, le gouvernement de la Rupture a pris la décision de faire de la réalisation du cadastre un défi national. L’atelier technique organisé par l’Agence nationale du domaine et du foncier (Andf) vise donc à mettre tous les acteurs au même niveau d’information, vulgariser le concept du cadastre, son organisation, son fonctionnement et sa maintenance afin d’uniformiser les propositions des différents acteurs devant intervenir dans sa mise en œuvre. Dans son mot de bienvenue, le Directeur de l’Andf, Jules Victorien Kougblénou a précisé qu’il s’agit d’un atelier d’appropriation conceptuelle du cadastre qui permettra d’échanger autour d’un thème novateur  afin d’harmoniser les points de vue.L’objectif étant que les acteurs soient engagés dans la réalisation du cadastre. Pour le directeur de cabinet du Ministre de l’Economie et des finances en même temps président du Conseil d’administration de l’Andf, Servais Adjovi, il s’agira de définir le concept du cadastre,  expliquer ses missions, identifier les acteurs impliqués, spécifier les modalités de sa mise en œuvre, définir les outils et exigences de sa réalisation. Instrument d’équité fiscale, le cadastre, selon lui, est un outil de développement qui doit permettre au Bénin de jouer un rôle plus actif sur le marché de l’Uemoa avec la levée des entraves foncières sur l’économie. « Il offre la sécurité et les garanties nécessaires au financement du secteur bancaire », a-t-il souligné. Plusieurs communications ont permis aux participants de se faire une idée du concept et des étapes à franchir afin de doter le Bénin de cet instrument qui n’est rien d’autre qu’un registre public contenant les relevés des propriétés foncières et le nom des propriétaires.


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE