Atelier-bilan de mise en œuvre des recommandations de l’Epu 2012 : Vers...

Atelier-bilan de mise en œuvre des recommandations de l’Epu 2012 : Vers l’élaboration du rapport alternatif 2017

0
PARTAGER

L’Ong Changement Social Bénin a organisé mercredi dernier en collaboration avec ses Partenaires techniques et financiers, l'activité bilan de mise en œuvre des recommandations de l'Examen Périodique Universel (Epu) 2012. Cet atelier qui s’est déroulé au Codiam de Cotonou devra conduire à la rédaction du rapport alternatif 2017.

L’assise a connu la participation effective d'éminentes personnalités tant dans le rang des acteurs de la société civile notamment de la promotion et de défense des droits humains et du gouvernement représenté par la Direction de l'administration pénitentiaire et de la protection des droits humains. Les partenaires techniques et financiers tels que les représentants du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) et du Brao Hcdh avaient également pris part aux travaux. Il a été question de débattre des éléments quantitatifs et qualitatifs sur les avancées et défis du Bénin dans la mise en œuvre des recommandations concernées. A une année jour pour jour (23 novembre 2016- 23 novembre 2017) du prochain passage de l'Etat béninois devant le Conseil des Droits de l'Homme pour son Examen, cette activité vient à point nommé car précisant le niveau où se trouve le Bénin dans le processus de rédaction et de soumission de son rapport étatique et les Organisations de la Société Civile, en ce qui concerne le rapport alternatif. A cet effet, les Partenaires Techniques et Financiers ont marqué leur disponibilité à accompagner le Gouvernement béninois ainsi que la société civile dans les rédactions et soumissions des rapports étatique et alternatif. Pour Ralmeg Gandaho, des efforts ont été consentis concernant le suivi et la mise en œuvre des recommandations au Bénin mais beaucoup restent à faire. Il a, par ailleurs, exhorté le gouvernement à faire diligence afin que le Bénin reste un modèle en matière de respect des droits de l’homme.

Aziz BADAROU


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE