Après le Mono-Couffo:Fernand Amoussou quadrille Cotonou et Abomey-Calavi

Après le Mono-Couffo:Fernand Amoussou quadrille Cotonou et Abomey-Calavi

0
PARTAGER

Le Général Fernand Amoussou poursuit son périple dans tout le Bénin pour convaincre ses compatriotes de l’impériale nécessité de porter leurs suffrages sur sa personne, le 6 mars 2016. Ce week-end, il était dans le 13ème arrondissement de Cotonou, ainsi que dans les arrondissements de Godomey et de Hêvié dans la Commune d’Abomey-Calavi.

La mobilisation des populations du Bénin autour de la candidature du Général Fernand Amoussou ne cesse de prendre de l’ampleur. Dans les localités qui ont accueilli le leader de l’Alliance des Forces de l’avenir, Fernand Amoussou est perçu comme un messie venu pour sauver le Bénin. Ces populations voient en lui, le seul candidat capable de remettre les choses à leur place. Dans les discours des différents intervenants lors des rencontres, les porte-voix des populations ont pein un tableau de gestion du pays très peu reluisant. Ce qui doit obliger les Béninois à opérer le vrai choix de la rupture. Cette élection, pour le candidat Fernand Amoussou, est en effet, très importante, car elle intervient à un moment où les valeurs telles que l’éthique et la morale dans la gestion des affaires publiques n’ont plus de sens aux yeux des dirigeants. L’heure a donc sonné pour que les populations s’engagent avec lui par le vote massif en sa faveur. C’est la seule façon pour elles de lui donner la chance de pouvoir mettre en œuvre son projet de société fait de 30 engagements pour un Bénin qui nourrit ses fils, un Bénin sécurisé et ses populations vivant dans la paix, un Bénin où les jeunes et les femmes sont au cœur des priorités de la l’action publique, un Bénin où les textes sont appliqués de la même façon à tout le monde, un Bénin où l’égalité des chances est une réalité. Le leader de l’Alliance des Forces de l’avenir a, à chaque étape, appelé les populations à aller accomplir leur mission par le vote en sa faveur afin que le pacte de gouvernance qu’il signe avec elles puisse être mis en œuvre à partir du 6 avril prochain, jour de son investiture éventuelle en qualité de président de la République du Bénin.

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE