Après la participation au vote des personnes handicapées : Rifonga-Bénin lance le...

Après la participation au vote des personnes handicapées : Rifonga-Bénin lance le plaidoyer

0
PARTAGER

Rifonga-Bénin et son partenaire Usaid ont élaboré un plaidoyer à l’endroit des forces vives de la nation dans le cadre de la mise en œuvre du projet Accès des personnes handicapées aux élections à travers un changement de comportement des populations (Adept). Après sa validation, il a été lancé, jeudi 24 novembre 2016, à Codiam en présence du ministre du Travail et de la Fonction publique Adidjatou Mathys.

Le lancement du plaidoyer est la suite du processus qui a démarré avec la mise en œuvre du projet Adept. Grâce à ce projet, 40 centres de vote ont été rendus accessibles dans les départements de l’Atlantique, du Littoral, du Zou et des Collines. Ce qui a permis la participation de 1290 personnes handicapées à la présidentielle de 2016, un chiffre record. Mais ces actions de Rifonga-Bénin doivent être accompagnées par un cadre légal. 10 mois durant, des actions seront menées à l’endroit du gouvernement, du parlement, des institutions de la république, la Céna, le Cos/Lépi et les organisations de la société civile afin de renforcer les droits politiques des personnes handicapées.

Dans son allocution de bienvenue, la présidente du Rifonga-Bénin, Léontine Konou Idohou, après avoir rappelé les 6 axes du plan de plaidoyer, a souligné que la cérémonie de lancement marque un tournant décisif dans la mise en œuvre du projet Adept et qu’il faille maintenant conduire en synergie et de façon harmonieuse les actions pour obtenir l’accompagnement des autorités à divers niveaux. Son discours sera suivi de celui de la présidente de la Fédération des associations des personnes handicapées du Bénin (Faphb) Géronime Tokpo. Elle a rappelé que sa fédération s’inscrit dans la défense et la promotion des droits des personnes handicapées à travers le renforcement et l’application de la législation nationale, l’inclusion des personnes handicapées dans toutes les politiques, la promotion des droits politiques des personnes handicapées. « C’est pour cela que la Faphb s’est associé à Rifonga-Bénin dans le cadre du projet Adept afin d’obtenir des réformes dans la participation politique des personnes handicapées », a-t-elle souligné avant d’inviter les forces vives  à s’associer à ce plan de plaidoyer. Quant au ministre Adidjatou Mathys, elle a rassuré Rifonga-Bénin de l’appui et du soutien du gouvernement à toutes les initiatives de prise en charge de cette couche de la population.

B.H


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE