Après la libération de Sébastien Ajavon et ses collaborateurs : Le coup...

Après la libération de Sébastien Ajavon et ses collaborateurs : Le coup de gueule des Avocats béninois de l’étranger

0
PARTAGER

En dehors de Me Luciano Hounkponou du barreau béninois, deux autres Avocats se sont prononcés au cours d’une émission hier samedi sur « Africa 24 » sur l’affaire de cocaïne retrouvée dans un conteneur au Port autonome de Cotonou, une affaire qui continue de défrayer la chronique au lendemain de la libération de l’homme d’affaires Sébastien Ajavon et ses collaborateurs. Me Kenneth Feliho du barreau de Bruxelles et Me Blaise Adjalian du barreau de Paris ont tous déploré et dénoncé la manière dont cette affaire à été gérée et toutes les agitations faites autour, toutes choses qui ont terni l’image du Bénin alors qu’on devrait rester serein et laisser la justice faire son travail. Tout cela a terni l’image du Bénin pourtant cité comme exemple, modèle de la démocratie en Afrique, ont regretté les Avocats. Me Blaise Adjalian, contrairement à son confrère Luciano Hounkponou du barreau béninois, a critiqué et dénoncé la procédure qui a conduit à la garde à vue pendant 08 jours de l’homme d’affaires Ajavon. Mais Me Hounkponou a expliqué que cela a été fait et se justifie en fonction des dispositifs du nouveau code de procédure pénale au Bénin, tout argument que rejette Me Adjalian. Mais tous ces Avocats ont salué l’attitude ou le comportement de Sébastien Ajavon qui malgré le soutien populaire dont il a bénéficié, est resté serein et n’a rien fait pour pousser ses supporters à la violence. Ils ont également approuvé le message d’apaisement qu’il a délivré à l’endroit de la population, après sa libération. Les Avocats ont également bien apprécié l’attitude du Président Talon qui n’a fait aucune déclaration ce qui témoigne de leur avis de la volonté de son gouvernement de ne faire aucune pression sur la justice qui a librement fait son travail. Une justice béninoise indépendante ont-ils fait observer en rappelant la décision prise par le juge Angelo Houssou dans l’affaire tentatives d’empoisonnement et de coup d’Etat contre le Président Boni Yayi. Ils ont donc salué l’impartialité de cette même justice qui a décidé que Ajavon et ses collaborateurs soient relaxés. Quant aux supputations faisant état d’un désaccord entre le Président Talon et Ajavon, ils ont fait observer qu’aucun des ministres supposés proches de l’homme d’affaires, n’a encore démissionné du gouvernement et que Sébastien Ajavon pour sa part, n’a également fait aucune déclaration allant dans ce sens. L’une des grandes préoccupations des Avocats, c’est également la poursuite des enquêtes car en dépit de la libération de l’homme d’affaires on devrait selon eux, approfondir le dossier pour savoir l’origine des 18kg de cocaïne retrouvés dans le conteneur et tous ceux qui sont auteurs ou impliqués dans ce trafic et qui restent tapis dans l’ombre.

Euloge R. GANDAHO/LE GRAND MATIN

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE