Accueil Société

Annonce de nouvelles casses à Cotonou : La Rupture insensible aux pleurs des Béninois

0
PARTAGER

Les Béninois ne sont visiblement pas encore au bout de leurs peines. Le Préfet du Littoral a révélé la semaine écoulée que de nouvelles casses auront lieu à Cotonou. Des actions qui aggraveront la situation sociale déjà précaire de nombreux Cotonois.

Les bulldozers de Modeste Toboula frapperont encore à Cotonou cette année. Le Préfet du Littoral a annoncé lui-même la mauvaise nouvelle la semaine dernière sur une radio à Cotonou. «C’est prévu pour être réalisé en octobre… Lorsqu’on sera sur le point de démarrer, je suis obligé de rentrer dans les Vons avec mes bulldozers», a-t-il déclaré. « (…) je suis très serein. Je suis peut-être jeune d’âge mais j’ai une carapace très lourde », a-t-il ajouté pour souligner sa détermination à conduire à terme cette nouvelle opération. Les vendeurs d’essence frelatée et autres petits commerçants réinstallés dans les rues de Cotonou passeront certainement de mauvais moments. Le " Gouverneur de Cotonou" leur rendra la vie dure. Il l’a juré. Pis, il est sans état d’âme. Modeste Toboula qui s’est montré sans cœur lors des dernières casses à Cotonou, veut rééditer le triste exploit. Et ce, alors que les populations vivent dans la précarité. Tout porte à croire que la Rupture est restée insensible aux peines et pleurs des populations. Les personnes déguerpies des domaines dits publics de façon sauvage ne se sont pas encore remises de leurs difficultés. Leurs activités ont périclité. Certains ont perdu leur emploi. D’autres en sont morts. La politique antisociale du gouvernement de Patrice Talon a appauvri sensiblement les Béninois. Aujourd’hui, la désillusion a gagné tous les Béninois y compris de nombreux citoyens ayant voté pour le candidat Patrice Talon en 2016. Le Bénin est de plus en plus invivable. Le ministre d’Etat, Pascal Irénée Koupaki et d’autres collaborateurs de Patrice Talon ont d’ailleurs écouté les plaintes de Maman Yannick à Allada le samedi dernier lors de la vulgarisation du Programme d’action du gouvernement dans l’Atlantique. Le Bénin se porte mal. Mais c’est dans ce contexte invivable que Modeste Toboula, le bourreau de certains Cotonois a choisi pour faire l’annonce pour le moins déconcertante. Plusieurs commerces seront détruits et des familles rejoindront une fois encore la rue. Toboula est, sans aucun doute, sans cœur. Le gouvernement aussi. La Rupture semble ainsi ne pas encore tirer leçon de ses premiers choix hasardeux et destructeurs. Octobre est prévu pour être un mois de déception. Mais ce sera une opération très risquée tant la tension est palpable. Patrice Talon a réussi à réduire la majorité des Béninois à leurs ventres. Or, ventre affamé n’a pas d’oreilles.

Mike MAHOUNA

Source : aCotonou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here