Albert Tévoedjrè : Béatitude pour un patriarche combattant

Albert Tévoedjrè : Béatitude pour un patriarche combattant

0
PARTAGER

Le professeur Tévoédjrè peut s’estimer heureux d’avoir fait paraître son livre « Ici, c’est le Bénin. A la cérémonie de lancement, plusieurs personnalités lui ont rendu un vibrant hommage. Le frère Melchior dans « l’attente de l’heure de Dieu », voudrait que la semence porte ses fruits. « Surgir, agir et disparaître » devient un leitmotiv pour quelqu’un qui n’attend plus rien de matériel et qui vit heureux dans la spiritualité.

Albert Tévoédjrè, né en 1929, reste encore tenace. Du haut de ses 87 ans, l’homme qui n’a occupé que de très hautes fonctions publiques nationales et internationales a surpris ses compatriotes béninois à l’occasion de la présidentielle de 2016. Il a fait preuve d’un activisme jamais égalé pour un homme de son âge. Chrétien catholique pratiquant, il a fait preuve d’un engagement citoyen déroutant lors de la dernière présidentielle aux enjeux multiples. Il avait au nombre des qualités des présidentiables une préférence pour des cadres chevronnés, préparés à la fonction de président de la République. Il proposait aux Béninois, Pascal Irénée Koupaki et à défaut, Abdoulaye Bio Tchané au détriment des hommes d’affaires très fortunés qui ont fait une incursion en politique. Il combattait par la même occasion la désignation d’un président de la République par procuration par le mécanisme de la Françafrique. Mais, ses vœux ne se réaliseront pas très exactement tel qu’il le souhaite. Ses choix sont déclassés par l’électorat béninois. Tévoédjrè ne se décourage point. Il reste toujours déterminé et se conforme à la volonté du peuple dont l’option en faveur de la Rupture d’avec le système Yayi Boni, devrait en découdre avec le candidat Lionel Zinsou. Alors, au lendemain du scrutin du 20 mars, Patrice Talon est élu avec une ample majorité. Le frère Melchior Tévoédjrè, tout comme le président Nicéphore Soglo, est réconforté. Pour une énième fois depuis le Renouveau démocratique, Albert, le Renard de Djrègbé, venait de participer au sprint final à l’élection du président de la République au Bénin. Alors, l’homme dont les prises de position ne sont pas toujours partagées, mais qui établit toujours une passerelle pour favoriser le choc des idées, peut se réjouir personnellement de l’issue de cette joute électorale. Voilà pourquoi, Tévoédjrè, le chrétien engagé aux côtés du peuple, conformément aux prédications de sa Sainteté Benoît XVI, récapitule les témoignages controversés de certains Béninois et fait paraître « Ici, c’est le Bénin ». C’est l’histoire d’un pays qui se veut maître de son destin.

Des raisons d’être heureux

Au lancement du livre, la présence d’éminentes personnalités, de figures emblématiques, des hommes aimant le beau, réchauffe le cœur de l’auteur qui vivait déjà « le bonheur de servir ». Le frère Melchior, en bon chrétien, se console des situations qui se présentent à lui, tant qu’il y tire des béatitudes. Son candidat Koupaki devenu ministre d’Etat, n’a pas pu être présent au lancement de « Ici, c’est le Bénin ». Mais, le président Nicéphore Soglo, probablement inattendu, remplace tous les absents. Tévoédjrè ne le cache pas. Il déclare : « j’ai toujours voulu de ce tableau Soglo-Tévoédjrè ». Les nombreux et vifs témoignages des uns et des autres au lutrin, constituent un motif de satisfaction pour le patriarche dont l’activisme reconnu a été unanimement salué. Le présentateur du livre, Expédit Ologou ne disait-il pas : « on ne sait pas quand est-ce que Tévoédjrè dort. » L’ancienne ministre Rékyath Madougou renforce « La somnambule que je suis se surprend fréquemment à recevoir de lui, en milieu de nuit (à 3heures du matin), des mails de réflexions et d’invite à l’action. J’avoue qu’étant souvent hors du Bénin, ce sont les messages du Professeur qui interpellent par moment ma conscience citoyenne. » Alors, Ologou conclut : « Tévoédjrè est d’accord qu’on ne soit pas toujours d’accord avec lui, car il est un homme d’histoire, mais aussi un homme à histoire. Cependant, il offre toujours l’occasion aux protagonistes de prendre langue… »

Jean-Claude Kouagou

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE