Accueil Société

Affaire SONAPRA et ONASA : Martin Assogba menace d’abonner la lutte contre la corruption

0
PARTAGER

Invité sur l’émission « Vu d’ensemble » de la chaîne de télévision privée TVC, le Président de l’ONG Alcrer, Martin Assogba a menacé d’abandonner la lutte contre la corruption si le gouvernement du Président Talon ne va pas au bout du dossier de mauvaise gestion  à la Société Nationale pour la Promotion Agricole (SONAPRA) et à l’Office Nationale d’Appui à la Sécurité Alimentaire (ONASA).

« Si le gouvernement de Monsieur Patrice Talon ne fait pas tout possible pour que ce dossier aboutisse, après celui de PPEA 2 où on a connu le non-lieu, il vaut mieux jeter l’éponge et de ne plus faire la lutte contre la corruption. (…) Si la publication des résultats d’audit n’est qu’un effet d’annonce, comme on en a l’habitude, là je suis désolé et là moi je ne vais plus continuer la lutte. Je ne vais pas tout le temps puiser de l’eau dans un panier (…) pour ne pas avoir des résultats », a déclaré Martin Assogba, Président de l’ONG Alcrer, sur les plateaux de TVC.

Pour Martin Assogba, dans cette rocambolesque affaire, il faut tout au moins donner l’occasion aux présumés coupables de mauvaise gestion dans les deux offices d’Etat (SONAPRA et ONASA), de laver leur honneur devant la justice béninoise. « Si le gouvernement ne fait pas tout possible pour que tout au moins les personnes mises en causes soient présentées au Procureur de la République pour s’expliquer et laver leur honneur, il vaut mieux jeter l’éponge et ne plus parler de lutte contre la corruption au Bénin » a-t-il martelé.

Martin Assogba compte sur la majorité parlementaire dont jouit le Chef de l’Etat béninois pour la levée d’immunités des principales personnes mises en cause dans cette affaire (un ancien ministre et 2 députés à l’Assemblée Nationale) afin d’engager des poursuites judicaire à leur encontre. « Aujourd’hui, je pense que le Chef de l’Etat a beaucoup de députés au parlement. (…) Il faut que ces députés l’aide à aller au bout de ce dossier », a-t-il fait savoir.

Rappelons que trois proches collaborateurs de l’ancien Président Boni Yayi sont indexés par l’audit commandité par le régime Talon. Il s’agit de l’ancien Ministre de l’économie et des finances Komi Koutché et des députés de la 7ème législature Idrissou Bako et Valentin Djènontin.

Affaire SONAPRA et ONASA : Martin Assogba menace d’abonner la lutte contre la corruption


Source : Beninwebtv

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here