Affaire PPEA 2 : malgré le mandat d’arrêt, Rémi Kodo et Roch...

Affaire PPEA 2 : malgré le mandat d’arrêt, Rémi Kodo et Roch Niéré toujours en liberté.

1
PARTAGER

La justice béninoise sous le régime du nouveau départ traverse sans nul doute des heures des plus difficiles. C’est du moins ce qu’on puisse dire au regard de l’actualité juridique du pays qui laisse croire que la justice béninoise est à géométrie variable malgré le changement de régime opéré le 06 Avril dernier. Le non respect ou du moins la non application des décisions de justice semble se perpétuer sous le régime du président Patrice Talon.

En effet, malgré les mandats d’arrêts internationaux lancés à leur encontre le mardi 28 juillet 2015 par le juge d’Instruction du Cabinet 2 du Tribunal de Première instance de 1ère Classe de Cotonou, Jacques M. Hounsou, les sieurs Rémi Kodo et Saré Salvin Rock Niéri, recherchés pour complicité d’abus de fonction, complicité de fractionnement de marchés publics et complicité de détournement de deniers publics dans l’affaire PPEA 2 ; sont toujours en liberté dans le pays pendant que les autres accusés dans cette même affaire sont sous mandat de dépôt à la prison civile de Cotonou.

A lire aussi : Dossier PPEA 2 : Jean Baptiste Elias creuse l’abcès

Selon nos investigations, les sieurs Rémi Kodo et Saré Salvin Rock NIERI, contre toutes dispositions juridiques et judiciaires en vigueur dans le pays, auraient consignés une somme d’une valeur de 200 millions de F CFA au près du greffe de Cotonou. Ce qui leur vaudrait actuellement leur droit d’aller et de venir. Selon également des sources proches du dossier, ces sieurs qui semblent être au dessus des lois de la République, bien qu’étant d’anciens collaborateurs du régime Yayi, entretiennent des liens occultes avec des personnages insoupçonnés du régime du nouveau départ.

« L’eau est vitale pour le pays, toute la lumière doit être faite. J’ai dit aux Néerlandais que nous ferons tous les efforts possibles pour déterminer où est passé leur argent. Et les responsables devront comparaître » avait déclaré Patrice Talon aux confrères du journal « Le Monde« . Reste donc à traduire ces paroles en des actes concrets et cela passe peut-être par l’arrestation des sieurs Rémi Kodo et Saré Salvin Rock NIERI.

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE