Affaire cocaïne: Tévoédjrè veut rencontrer le Chef de l’Etat

Affaire cocaïne: Tévoédjrè veut rencontrer le Chef de l’Etat

0
PARTAGER

Le promoteur de « Initiative africaine d’éducation à la paix et au développement par le dialogue interreligieux et interculturel », et médiateur émérite de l’Association des Médiateurs et Pays membres de l’Union économique et monétaire Ouest-Africaine (AMP/UEMOA), le Professeur Albert TEVOEDJRE, est très préoccupé depuis l’interpellation du président du patronat béninois, sébastien Ajavon. L’ancien médiateur de la république est plus qu’inquiet, depuis hier, 1er novembre, qu’il a réussi à faire le déplacement jusqu’à la compagnie de gendarmerie à Cotonou pour rencontrer l’homme d’affaire gardé à vue sur instruction du Procureur de la République. Aussitôt s’être aperçu des conditions de privation de liberté du faiseur de roi de la présidentielle de mars 2016, le Président du Centre Panafricain de prospective sociale, Albert TEVOEDJRE a « partagé cette préoccupation avec le Président Nicéphore Soglo qui se dit lui aussi assez inquiet ». Apercevant dans les déclarations du procureur, des indices qui en ajoutent à sa grande inquiétude, Frère Melchior, soucieux de la pérennisation de la paix acquise avec l’avènement du nouveau départ, est très pressé de rencontrer le président de la république pour lui faire part de ce qu’il sent venir. Et comme le dit un adage populaire, « même assis, un vieillard voit mieux qu’un jeune homme debout », l’octogénaire, sollicite publiquement de se confier au Président Talon « Je me suis soucié de me confier au Chef de l’Etat en sollicitant une audience au plus tôt de sa convenance dès son retour de mission à l’étranger. ». Voici l’intégralité du message de frère Melchior.

Chers Amis !

A la suite de ma réflexion sur la situation créée au Benin par la décision de mise en garde à vue de Sébastien Adjavon , j’ai exprimé une préoccupation liée aux réactions de l’opinion publique. J’ai partagé cette préoccupation avec le Président Nicéphore Soglo qui se dit lui aussi assez inquiet. Je me suis soucié de me confier au Chef de l’Etat en sollicitant une audience au plus tôt de sa convenance dès son retour de mission à l’étranger.

En écoutant attentivement le Procureur de la République, ce lundi 31 Octobre 2016, sur le dossier en question, j’ai relevé une assertion qui a aussi retenu l’attention du Président Soglo : « C’est dans ces conditions que les Informations nécessitant une inspection des conteneurs sont parvenues aux services béninois dans le cadre de la coopération internationale pour la lutte contre les stupéfiants. »

Cette assertion incluse dans la déclaration du lundi 31 Octobre 2016 du Procureur de la République mériterait sans doute d’être précisée.

Enfin ,j’ai eu la chance de rencontrer Sébastien Adjavon, ce jour 1er Novembre 2016 pour partager avec lui ma prière de la Toussaint. Et pour l’assurer que, pour Patrice Talon et pour lui-même, nous gardons la disponibilité fraternelle de contribuer fortement à la sereine justice et à la paix sociale dont il se trouve être chez nous un très haut responsable en sa qualité de Président du Patronat, reconnu par l’’O I T …

Nous restons tous persuadés que désormais avec notre « nouveau départ » le pire est « derrière nous » !

Merci pour votre attention et votre généreux concours !

Albert TEVOEDJRE

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE