Actions conjointes de la Ccib, la Sogema et le Misp contre l’insécurité...

Actions conjointes de la Ccib, la Sogema et le Misp contre l’insécurité : Des usagers de Dantokpa orientés vers les services bancaires et Gsm

1
PARTAGER

La contribution de la communauté des affaires à la traque des malfrats ne fera point défaut surtout au regard du contexte actuel. Ainsi, il a été initié hier, lundi 04 juillet 2016, une séance de sensibilisation et d’information sur la nécessité de recourir aux services bancaires ou E-commerce pour la sécurisation de leurs biens. Une action conjointe de la Ccib, de la Sogema et du Ministère de l’intérieur et de la sécurité publique.

Recourir aux services bancaires pour la sécurisation des fonds, ne plus porter sur soi de fortes sommes d’argent, ne plus risquer sa vie en voulant protéger l’argent, s’abonner aux services Flooz de Moov et Mobile money de MTN, faire usage des caméras de surveillance dans des boutiques afin d’offrir des indices d’enquête à la police, faire du E-commerce pour éviter d’être suivi par des malfrats. Voilà autant de recommandations, conseils prodigués aux usagers, commerçants du marché international de Dantokpa. A en croire le Général de police, Nazaire Hounnonkpè, si tout ceci est respecté, la sécurité serait une garantie pour tous. Quant au représentant du président de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin, il a fait savoir que les opérateurs économiques se préoccupent de l’insécurité grandissante au Bénin et entendent désormais contribuer à la traque des malfrats. Il n’est donc  point normal que les richesses des opérateurs économiques continuent de voler en éclats pour des raisons d’insécurité. C’est donc à ce titre que la nation économique s’engage désormais à aider la police, les forces de sécurité et le gouvernement à mieux assurer la sécurité des biens et des personnes. L’époque où seuls les hommes en uniforme sont chargés d’assurer la sécurité étant révolue, la coproduction  de la sécurité est donc impérative pour sortir des écueils. Pour le Directeur général de la Sogema, le contexte actuel expose et interpelle tous les citoyens béninois. Aux dires de ce dernier, il est possible de combattre l’insécurité par un changement de comportements. Notons que la série de séances de sensibilisation des opérateurs économiques ne fait que commencer.

Aziz BADAROU


Matin Libre

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE