Accueil Société

Accès aux services financiers: La Fécécam-Bénin fête 40 ans de prouesses au service des populations

0
PARTAGER

La Fédération des caisses d’épargne et de crédit agricole mutuel (Fécécam) fête depuis ce mercredi 14 juin à Cotonou, ses quarante ans d’existence. Entre satisfaction et détermination à mieux servir les populations, l’institution projette d’arrimer la microfinance aux défis économiques actuels afin de contribuer davantage au développement national.

Au bout de quarante ans d’existence, la Fédération des caisses d’épargne et de crédit agricole mutuel (Fécécam-Bénin) est devenue la plus importante organisation de microfinance du Bénin avec plus de 60% du portefeuille du secteur. Engagement, professionnalisme, patriotisme d’entreprise coopératif, promotion de la vie coopérative et de la bonne gouvernance… Les manifestations commémoratives des noces d’émeraude de l’institution lancées hier, témoignent de ce que l’institution a fait du chemin. Elle a certes soufflé entretemps le chaud et le froid, mais elle semble avoir davantage eu plus de beau temps que de tempête.
Le ministre en charge du secteur, Adidjatou Mathys, salue les prouesses dans l’offre des services financiers aux populations. Pour elle, célébrer la Fécécam-Bénin, c’est célébrer plus de la moitié des acteurs de la microfinance du Bénin et ce n’est pas rien, avance-t-elle.
En effet, par an, souligne le directeur général de la Fécécam, Victorin Houédanou, « elle injecte plus de 50 milliards de crédit dans les activités génératrices de revenus dont une bonne partie aux femmes et aux jeunes. En 40 ans, elle a fait du chemin et a su, chaque fois, et en cas de besoin, s’adapter aux exigences pour offrir des produits nouveaux, innovants et en phase avec les exigences de la clientèle, se félicite pour sa part, Patrick Sotin, président du conseil d’administration de la Fécécam-Bénin. A l’occasion de ces 40 ans, il se refuse alors de passer sous silence les nombreuses réalisations de l’institution. La création d’un centre financier aux entreprises, et d’une compagnie d’assurance constituent des acquis majeurs qui confortent la position de leader de cette fédération, salue-t-il.
Sauf que l’aura de cette institution va au-delà des frontières nationales. Dans la sous-région, se réjouit Alou Sidibé président du Conseil d’administration de la Confédération des institutions financières de l'Afrique de l'Ouest (Cif), elle a également bonne presse et s’impose comme l’un des membres influents de la Cif. « Nous constatons avec fierté que la Fécécam-Bénin a acquis une meilleure visibilité dans l’environnement économique et financier du Bénin… Cette longévité dans l’entreprise est un témoignage de réussite. 40 ans après, les porteurs du projet de l’époque ne se sont pas trompés et ont atteint partiellement leur objectif », se réjouit Alou Sidibé. Ce qui fait davantage la singularité de cette fédération, souligne-t-il, c’est d’avoir des projets en phase avec les plus grands besoins des populations à revenus modestes du Bénin et une forte capacité d’adaptation. Seulement, prévient-il, les années à venir seront déterminantes et pas faciles.

Que sera la Fécécam après ses 40 ans ?

Les 14, 15 et 16 juin, le temps ne sera pas qu’à la célébration des noces d’émeraude de la Fécécam. La manifestation est couplée avec la onzième Conférence annuelle de la microfinance. Occasion pour les professionnels de réfléchir sur les problématiques du secteur et ne rien prendre pour acquis, leur a conseillé le ministre Adidjatou Mathys. Au cours de ces deux manifestations, elle les invite donc à cogiter sur la lutte contre les structures illégales de microfinance, le développement de la finance numérique, la finance inclusive, le financement de l’agriculture, la baisse des coûts des services financiers et la rapidité à observer dans l’offre des services financiers. Le remplacement du système d’information et de gestion pour répondre aux exigences sécuritaires, réglementaires et de fiabilité constitue également un autre défi à relever dès l’ère des 41 ans de vie de la Fécécam-Bénin. Et l’amorce de ce nouveau départ se fait sentir à travers les thèmes de discussion retenus à l’occasion à savoir « Contribution des Sfd au développement du Bénin, cas de la Fécécam », « Les produits innovants de la microfinance », « Les articulations de la microfinance et la micro-assurance ». Il est également prévu un échange avec le professeur Félix Iroko sur le livre « Histoire de la Fécécam-Bénin »?

La Fécécam en chiffres

Le portrait Mouvement de la Cif au 31 décembre 2016, présente les chiffres ci-après :

4 214 193 membres dont 994.102 pour la Fécécam
795 points de vente dont 136 pour la Fécécam
352 milliards d’encours d’épargne dont 54 milliards pour la Fécécam
267 milliards d’encours de crédit dont 42 milliards pour la Fécécam
119 milliards de fonds propres dont 23 milliards pour la Fécécam
500 milliards d’actifs dont 78 milliards pour la Fécécam

Source : aCotonou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here