6ème enquête du Projet « Médias pour le développement » : “La...

6ème enquête du Projet « Médias pour le développement » : “La Croix du Bénin“étale l’échec de la mécanisation agricole au Bénin

0
PARTAGER

Les résultats de la sixième enquête réalisée par le journal « La Croix du Bénin », dans le cadre du projet « Médias pour le développement » ou Média-Dév, ont été portés hier, mercredi 29 juin 2016,à la connaissance du public. Des recherches, investigations effectuées par le journaliste Guy Dossou-Yovon attestent de l’échec du projet de la mécanisation de l’Agriculture au Bénin sous le régime du Président Yayi Boni.

«Mécanisation de l’Agriculture : Les éléphants blancs de Yayi défient Talon », c’est la titraille du dossier réalisé par le journaliste Guy Dossou-Yovo de la “Croix du Bénin“. Une enquête faisant partie intégrante du projet Média-Dév financé par Osiwa et dont le but est de promouvoir la bonne gouvernance et la consolidation de la démocratie à travers le journalisme d’investigation. Sixième numéro de la série d’enquêtes en cours de réalisation depuis Mai 2014, la présente production se décompose en quatre articles à savoir : les machines agricoles ne tournent plus ; mauvaise gestion et prévarications à l’ombre des tracteurs ; avoir le courage de tout reprendre pour un nouveau départ ; la sécurité alimentaire comme priorité. En référence au contenu du dossier, il ressort que les machines agricoles achetées depuis 2008 par l’Etat béninois notamment en Chine et en Inde dorment, inutilisées dans les fermes des producteurs. Ces machines ressembleraient aujourd’hui simplement à un tas de ferrailles rouillés, recouvertes de poussière et d’autres dépiécées et abandonnées pour défaut d’embrayage de rechange. La promesse de mécanisation agricole au Bénin a été donc une totale désillusion. Dans ses investigations, le confrère s’est retrouvé face au triste constat de la mauvaise gestion et prévarications desdites machines acquises à coups de milliards. Des propos du Directeur de l’Agence de développement de la mécanisation de l’agriculture (Adema), Guy Omer Hountondji, on retient que ces tracteurs sont actuellement au repos faute de bons techniciens et de pièces de rechange. Chose curieuse, ces pièces de rechange existent bien à l’Adema pendant que des machines agricoles sont toujours parquées dans des garages ou exposées aux intempéries.

Prioriser la sécurité alimentaire…

Il est clair que la mécanisation est indispensable aujourd’hui dans le secteur agricole pour produire en quantité et en qualité en vue d’assurer l’autosuffisance alimentaire. Toute chose qui démontre l’impact de la mécanisation sur la productivité, la sécurité alimentaire. Bien que les cadres aient donc tué une bonne idée par une mauvaise gestion, la mécanisation et la modernisation de l’agriculture restent et demeurent une priorité pour le gouvernement actuel.

Tout reprendre pour un nouveau départ…

Dans ce sous-angle du sujet, le confrère Guy Dossou-Yovo déplore la mauvaise gestion, l’impunité, la complicité au sommet des autorités hiérarchiques et surtout un manque de valeurs et scrupule des cadres béninois. Autant de maux qui minent la mécanisation agricole. Face au fait, il préconise que le gouvernement du Président Patrice Talon ait le courage de tout reprendre pour un nouveau départ si réellement il compte réussir en cinq ans ce que son prédécesseur n’a pu réussir en dix ans.

Quant au Père-Directeur de « La Croix du Bénin », Abbé Crépin Magloire Acakpovi, il a fait savoir qu’il ne s’agit point d’une dénonciation mais plutôt une éducation aux valeurs en vue d’un véritable essor national. Notons que la production et la qualité des recherches ont été saluées par les journalistes qui ont suggéré de nouvelles pistes de réflexions à l’auteur.

Aziz BADAROU


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE