5ème conférence de l’Alliance Bordeless:Plaidoyer pour un commerce sous-régional sans frontière

5ème conférence de l’Alliance Bordeless:Plaidoyer pour un commerce sous-régional sans frontière

0
PARTAGER

Après Lagos et Abidjan, c’est le tour du Bénin d’abriter les assises de la 5ème conférence annuelle de l’Alliance Bordeless. Cette importante rencontre de trois jours a démarré hier mercredi 18 mai à Azalai Hôtel.

Le panel de personnalités séduit. Acteurs des transports de la sous-région, du commerce, ministres de transports et du commerce, experts étrangers, Directeurs de Port ! Le collège est impressionnant. L’enjeu est de taille ! La sous-région ouest-africaine doit être définitivement délivrée du joug des barrières tarifaires. L’Alliance Bordeless en a fait sa préoccupation depuis 2011 et travaille à renforcer le plaidoyer pour une Afrique libérée des frontières. La recrudescence des postes de contrôle, l’instauration des barrières commerciales non tarifaires, les politiques nationales de restriction constituent des poisons à une intégration réussie. Parvenir à faire de l’Afrique de l’Ouest une entité à part entière au sein de laquelle la libre circulation va au-delà de la simple devise, c’est sans doute autour de cette grande ambition qu’échangent depuis hier tous ces acteurs. A tour de rôle, le Vice Président de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin, le Président du comité national de Bordeless Roland Riboux, les commissaires en charge du commerce de la Cedeao et de l’Uemoa ont tous reconnu la nécessité pour l’Afrique de faire des efforts supplémentaires dans ce sens. Pour le Président de l’Alliance, ZiadHamoui, la promotion des investissements et l’atteinte des objectifs au niveau de la sous-région passe par une harmonisation des politiques. L’Alliance Bordeless, affirme-t-il, s’investit déjà et s’investira davantage à œuvrer pour une libération du potentiel de la sous-région à travers des actions communautaires réussies. L’ambition à travers ces assises, c’est de parvenir à asseoir les bases d’un marché communautaire ouvert, concurrentiel et attractif. C’est également de réussir à mettre en œuvre des programmes régionaux qui facilitent les échanges et une mise en œuvre effective du Tarif extérieur commun (Tec). Après l’exposé du thème « Intégration régionale à travers le développement du commerce et du transport » par le représentant de la Cnuced, Jan Hoffman, le ministre nigérian des transports, Rotimi Amaechi, a exposé (prenant exemple du Bénin et du Nigéria), les avantages de l’intégration régionale. Au cours de son mot d’ouverture, le Ministre du Commerce, Lazare Sèhouéto, a exhorté les Etats à s’inscrire dans une dynamique qui se rapproche de celle de brassage déjà instaurée au sein des communautés ainsi que des acteurs commerciaux qui y vivent. Il faudra donc selon lui, briser les chaines des textes trop restrictives pour s’inscrire dans une logique d’intégration plus active et orientée vers le développement.

Hospice Alladayè

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE