5 malfrats dont deux béninois et trois nigériens présentés à la presse...

5 malfrats dont deux béninois et trois nigériens présentés à la presse ce jour

1
PARTAGER

Les Responsables du commissariat spécial de Dantokpa étaient face aux professionnels des médias dans la matinée de ce lundi 09 mai 2016. Ils ont procédé à la présentation de cinq malfrats arrêtés en plein cambriolage d’un magasin de vente de tissu à Missèbo la semaine écoulée. C’était en présence du commissaire de police de première classe en charge du commissariat de Dantokpa, Jean Marie Sèglé, du porte parole de la police nationale, Pierre Dadé Loko et des éléments de la police nationale.

5 malfrats dont deux béninois et trois nigériens arrêtés. C’est le coup de filet effectué par les éléments du commissariat spécial de Dantokpa en collaboration avec la brigade anti criminalité la semaine écoulée alors que ces hors la loi s’apprêtaient à cambrioler le magasin d’une vendeuse de Tissu à Missèbo. Alerté par un individu, ils ont été appréhendés par les éléments du Commissaire de police de première classe en charge du commissariat de Dantokpa, Jean Marie Sèglé. A l’en croire, c’est suite à cette information qu’ils ont effectué une descente la semaine dernière sur le terrain précisément à Missèbo. Et c’est aux environs de 1 heure du matin que ces cinq divorcés sociaux, dont deux béninois et trois nigériens ont fait leur apparition sur les lieux avec une moto Haojue et un véhicule de marque Honda Accord portant un laissez passer de la Céna. C’est de là qu’ils ont pu mettre la main sur eux, a affirmé Jean Marie Sèglé au moment où ils avaient déjà réussi à enlever deux cadenas ayant servis à fermer la porte du magasin. Selon lui, le mode opératoire des cinq malfrats consiste à négocier avec les gardiens des lieux avant de venir opérer. A sa suite, le secrétaire général de la police nationale, Pierre Dadé Loko, a rassuré la population béninoise et les usagers du marché dantokpa de ce que leur sécurité est garantie par les hommes en uniforme. Il n’a pas manqué de les exhorter à fournir à temps les informations à la police en vue de leur permettre de mieux assurer leur sécurité. A noter que plusieurs clés ainsi qu’une plaque nigériane ont été retrouvés avec les hors la loi. Ils seront présentés dans les prochaines heures au procureur de la République.

Léonce ADJEVI

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE