4ème édition des Journées béninoises de l’évaluation : L’amélioration des conditions de...

4ème édition des Journées béninoises de l’évaluation : L’amélioration des conditions de vie des populations, au cœur des échanges

0
PARTAGER

Le Bénin abritera du 05 au 07 septembre 2016, la 4ème édition des Journées béninoises de l’évaluation (Jbe). Dans la salle bleue du Palais des congrès, hier, le principal artisan des Jeb, le ministre d’Etat secrétaire général de la présidencede la République, Pascal Irénée Koupaki, a procédé à l’ouverture officielle de cette conférence biennale. ‘’Utilisation des résultats des évaluations pour changer les conditions de vie des populations’’, est la thématique autour de laquelle se focaliseront les échanges.

2016 est une année charnière importante. Elle introduit le Bénin dans le cycle post-Omd et les Objectifs de développement durable (Odd) 2016-2030. Le choix de la thématique de la présente édition des Jbe, n’est donc pas le fruit du hasard. Il témoigne, a estimé le représentant résident du Programme des Nations-Unies pour le développement (Pnud), Siaka Coulibaly, du souci du gouvernement béninois, d’améliorer les politiques publiques et les conditions de vie des populations. Pour lui, le rôle de l’évaluation dans le processus de développement soutenu par les pays africains est inestimable. Dans le contexte actuel caractérisé par l’adoption et la mise en œuvre des Odd, renchérira le ministre d’Etat secrétaire général de la présidence de la République, l’organisation des Jbe permettra d’échanger sur les défis de la prise en compte desdits objectifs à la planification. Selon son propos, elle permettra de bénéficier des réflexions, compétences, et retour d’expériences des différents participants pour une meilleure formulation du nouvel agenda du Bénin. «Nous attendons des présentes journées, qu’elles vous permettent d’une part, d’apprécier les dispositifs pour renforcer l’utilisation des résultats d’évaluation en vue d’une meilleure prise de décision, d’autre part, de partager les évaluations de politiques publiques réalisées au Bénin, et les avancées enregistrées, et enfin,de formuler les orientations en faveur des décideurs en vue de l’exploitation effective des résultats de l’évaluation pour améliorer les conditions de vie des populations», a confié Pascal Irénée Koupaki. A l’entendre, l’évaluation permet à la fois d’améliorer la conception des politiques publiques, de promouvoir la performance de l’action, et de garantir la participation citoyenne à la mise en œuvre des actions publiques et la reddition des comptes. D’ores et déjà, souligne-t-il, l’évaluation a connu un véritable essor au cours de la dernière décennie. Avec l’exigence de transparence qui apparaît désormais comme un facteur incontournable du développement, précise t-il, elle se renforcera «sans nul doute sous l’impulsion du nouveau départ qui place la gouvernance éthique et de qualité au cœur de ses actions».


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE