1246 élèves gendarmes en fin de formation ont reçu leurs parchemins

1246 élèves gendarmes en fin de formation ont reçu leurs parchemins

0
PARTAGER

Porto-Novo - Les élèves gendarmes de la 37ème promotion en fin de stage professionnel ont reçu ce mardi leur parchemin au cours d’une cérémonie de clôture de fin de formation au camp Bio Guéra N°1 de Porto-Novo en présence de Candide Azannaï ministre de la défense et de M. Abdoulaye Bio Tchané, ministre d’Etat, chargé du plan et du développement.

Sur un total de 1365 recrues de la 37ème promotion, seuls 1246 sont arrivés au terme de la formation. Soit un taux de réussite de 92,36% avec 61 filles et la moyenne d’âge est de 24 ans avec un niveau d’instruction allant du Cep à la maitrise.

Quatre des stagiaires sont décédés en service commandé, six ont été radiés pour mauvaise conduite au cours de la formation et six autres ont été identifiés pour suivre le cycle de formation initiale des officiers.

Au cours de ce stage professionnel qui s’est déroulé à Bembérèkè et à l’Ecole nationale de la gendarmerie, ces élèves gendarmes ont été instruits sur les notions de base indispensables pour une vie militaire accomplie, préparés à accomplir en toute circonstance la mission de défense de l’intégrité territoriale jusqu’au sacrifice suprême et formés aux notions de police administrative et judiciaire.

Le ministre Abdoulaye bio Tchané, parrain de la promotion après avoir rappelé aux récipiendaires la gravité de cet engagement les a conviés à la discipline et le sérieux au travail.

« Je veux que nous bâtissions une gendarmerie nationale opérationnelle cohérente avec des objectifs d’efficacité maximale visant à réduire sensiblement à nos frontières et tout autre point du territoire national le spectre de l’insécurité», a fait savoir Candide Azannaï à l’occasion.

Pour lui, cette cérémonie vient à point nommé parce qu’elle marque un tournant significatif dans le renforcement du dispositif sécuritaire du Bénin en raison de la recrudescence de la criminalité à l’interne caractérisée par les actes de vol à main armée sur les axes routiers, dans les centres commerciaux et les cas éparses d’enlèvement de personnes ainsi que dans la sous-région en proie au terrorisme.

Le ministre délégué chargé de la défense n’a pas manqué de prévenir les récipiendaires contre toute tentative de dérive dans l’exercice de leur profession.

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE