Yayi,Talon, Faure et Ouattara en tête à tête à Abidjan

Yayi,Talon, Faure et Ouattara en tête à tête à Abidjan

2
PARTAGER

Le chef de l’état ivoirien Alassane Ouattara a réuni ce lundi matin autour de lui dans sa résidence privée dans la commune de Cocody à Abidjan trois chefs d’états. Patrice Talon et Boni Yayi du Bénin, l’actuel et l’ancien chef d’état du Bénin, et Faure Gnassingbé du Togo.

Arrivés à Abidjan en provenance de Lomé ce lundi matin, Faure Gnassingbé et l’ancien président béninois Boni Yayi ont été reçus par le ministre d’état et ministre de la sécurité ivoirien Hamed Bakayoko avant de prendre la direction du domicile du chef de l’état Alassane Ouattara. L’objectif de cette rencontre est évidemment la réconciliation entre Patrice Talon élu le 20 Mars dernier et Boni Yayi son prédécesseur.

Pour rappel, Patrice Talon, avant son élection le 20 Mars fut un des acteurs les plus puissants de la vie économique béninoise avant de devenir l’ennemi public numéro un de M. Boni Yayi. Longtemps proche de l’ex-chef de l’Etat, dont il avait financé les deux dernières campagnes présidentielles, il a été accusé d’être le cerveau d’une tentative d’empoisonnement du président en 2012, puis d’être impliqué dans une tentative d’attentat à la sûreté de l’Etat en février 2013.

Le nouveau président béninois, Patrice Talon, avait annulé plusieurs décisions à polémique prises au dernier moment par le gouvernement de son prédécesseur, Boni Yayi, annonce un communiqué à l’issue du premier conseil des ministres. Ce communiqué qui évoque des « irrégularités et des abus » qu’auraient engendrés certains décrets et décisions administratives pris par Yayi Boni apparaissaient comme des « mesures vindicatives » dans la sphère politique béninoise.
Le gouvernement de Patrice Talon a également décidé de suspendre la procédure d’engagement dans la Fonction publique des agents recrutés à l’occasion des concours organisés depuis le 1er janvier 2015 dans tous les corps de l’Etat, notamment : la douane, les impôts, le trésor, la justice, l’enseignement, la jeunesse et sports et de geler tous les recrutements dont le processus est en cours.
Dans ces conditions, Yayi Boni se sentant indirectement menacé, lui qui convoite un poste au sein de l’organisation des Nations Unies, a naturellement ouvert la porte à une réconciliation avec Patrice Talon sous la houlette d’Alassane Ouattara et Faure Gnassingbé, nous a confié une source proche de l’ancien président béninois.
À Abidjan ce matin, Patrice Talon et Boni Yayi se sont chalereusement salués il y a un peu plus d’une heure dans le salon d’Alassane Ouattara en présence de ce dernier et de Faure Gnassingbé, nous confirme t-on.
Plus d’informations à venir…

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE