Yayi fait ses adieux au peuple béninois.

Yayi fait ses adieux au peuple béninois.

0
PARTAGER

Après avoir voté ce matin, le Chef de l’État s’est prononcé au micro de journalistes. Une déclaration qui avait tout l’air d’un adieu de celui qui n’a plus que 30 jours à passer au pouvoir. Lire les déclarations de Boni Yayi.

« J’ai fait ce que j’ai pu et je rends grâce à Dieu, avec vous et mon amour est grand pour vous tous. Que Dieu vous bénisse, chers compatriotes appelé à faire évoluer notre processus ce processus. Je fais allusion au bureau de la CENA. Leur responsabilité est lourde, pas de complicité, pas de complicité avec les candidats indélicats habitués à un manque d’éthique et de morale qui vont circuler les bulletins pré- estampies et qui manipulent les concitoyens. Ils entretiennent le faux, pour ne pas respecter la volonté de ce peuple à travers les mécanismes qu’on connaît déjà, c’est-à-dire les cellulaires pour montrer le centre de leur vote pour aller prendre de l’argent ailleurs à leurs commanditaires. Mes chers compatriotes, je vous supplie, tous cela ne fait que tirer vers le bas notre démocratie, et notre pays. En d’autres termes, respecter la volonté de ce peuple. Mes chers compatriotes ! Moi l’avenir est radieux, je vous fais confiance les membres du bureau, les représentants des candidats, sans oublier les candidats eux-mêmes. Faites preuve de l’éthique et de la morale ; il s’agit de diriger notre pays à qui nous voulons donner une certaine légitimité internationale, une certaine image internationale après avoir nous même eu la satisfaction de la pousser, cette démocratie, pour que chacun puisse prendre le chemin de la paix, de la stabilité et de la prospérité. Mes chers compatriotes ! Voilà ce que je tiens à laisser comme message, que tout le monde sorte massivement pour voter toujours dans la morale, toujours, chacun a droit à un seul vote, un seul vote et tout ceci alors combiné avec la paix ,la stabilité ,un scrutin transparent , un scrutin paisible faite d’éthique et de morale, équitable. Voilà ce que je souhaite à cette démocratie, à ce pays que j’aime si tant et ceci dans l’intérêt de vous mes chers compatriotes. Je vous aime beaucoup et vous souhaite beaucoup de courage. Prenez soins du Benin. Dieu veillera sur vous et merci pour tout ce que vous fait pour moi. Je vous embrasse ».

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE