Verbatim de Yayi Boni, le 25 février 2016 à Ouaké : « Si cette...

Verbatim de Yayi Boni, le 25 février 2016 à Ouaké : « Si cette partie du Nord s’entêtait à garder le pouvoir, il y aura des affrontements »

0
PARTAGER

« En tant que président de la République, on est venu me voir qu’il y a un malaise dans notre pays. Voici 25 ans que nous sommes en démocratie. 25 ans ! Et pendant les 25 ans, cette partie de notre pays aurait gardé le pouvoir pendant 20 ans.

Et de me dire de prendre mes responsabilités, en tant que garant de l’unité nationale. Si cette fois-ci, cette partie du Nord s’entêtait, je dis bien, s’entêtait à garder encore ce pouvoir, alors, de nous préparer à des affrontements. Je suis gêné d’entendre certains dire le Nord, le Sud, l’Est ou l’Ouest. Le Bénin est un et indivisible. Nous sommes en démocratie. Mes chers compatriotes, c’est une réalité ! J’aime la paix dans mon pays, rien que la paix. Alors, j’ai voulu donner ce signal. J’aime tous les candidats. Je signale que ce signal que j’ai fait pour cet élément, pour un compatriote unificateur. C’est dans ce cadre, c’est le peuple béninois qui est souverain. Je me devais de vous le dire. Ce malaise qui à un moment donné prenait (faisait) que cette partie de notre pays qui a passé son temps à se plaindre, à dire : ça suffit ! Ça suffit comme ça ! Vous n’êtes pas les seuls. Mes chers parents ! Je suis Béninois. Je n’ai aucune autre origine. Mais je me dois d’en tenir compte ».

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE