Urgent : malgré l’ordonnance du juge, le Conor tient en ce moment...

Urgent : malgré l’ordonnance du juge, le Conor tient en ce moment le congrès électif.

0
PARTAGER

En dépit de l’ordonnance N°76/PI-PN/2016 rendue le 09 juin 2016 par le Tribunal de Première Instance de Première Classe de Porto-Novo interdisant l’organisation du congrès électif de la Fédération Béninoise de Football, l’assemblée générale élective de la FBF vient de débuter au palais des Congrès de Cotonou. Les assises ont démarré il y a quelques instants sous la direction du président du comité de normalisation Me Rafiou Paraiso. Il faut également noté la présence des émissaires de la Fédération international de football (FIFA) venus homologuer les assises.

>>> A lire aussi : Crise à la FBF : Le tribunal de Porto-Novo suspend à nouveau la tenue du congrès électif.

Des voix s’élèvent déjà

Des voix s’élèvent déjà pour dénoncer ce qu’il qualifie de coup de force du Conor. Le président de l’Union des nationale des magistrats du Bénin (Unamab) est monté au crénau pour fustiger cet état de chose. « Je tiens à rappeler à tous que dans un État de droit force doit rester à la loi et aux décisions de justice.
Lorsqu’on a de griefs contre une décision de justice, la sagesse recommande qu’on ne la brutalise pas, mais qu’on l’attaque plutôt devant les juridictions compétentes par l’exercice des voies de recours »  a fait remarquer le magistrat. Pour lui,  « la FIFA n’est qu’une association sportive dont la volonté ne peut s’imposer à un État souverain qui en est membre« .

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE