Université de vacances de l’alliance Abt : Célestine Zanou, Koupaki …, le...

Université de vacances de l’alliance Abt : Célestine Zanou, Koupaki …, le boycott?

0
PARTAGER

Tout le gotha politique n’était pas à l’université de vacances de l’alliance Avenir pour un Bénin triomphant (Abt) du week-end dernier. Il y a eu de grandes absences, dont celle de Pascal Irénée Koupaki, qui soulèvent encore des interrogations.

L’absence du ministre d’Etat, Secrétaire général de la présidence était remarquée à l’ouverture de la rencontre-bilan des membres de l’Alliance Abt le 17 septembre dernier à Cotonou. Plusieurs membres du gouvernement étaient autour du leader des tabati-taba. Mais on n’y a pas vu même l’ombre de Pascal Irénée Koupaki. Beaucoup se demandent ce qui peut justifier un tel choix de ce candidat malheureux à la présidentielle de 2016. L’ancien Premier miniistre de Yayi Boni, aujourd’hui membre du même gouvernement que Abdoulaye Bio Tchané n’a-t-il pas été invité par l’Alliance Abt? Ou bien, Pascal Irénée Koupaki était-il absent du territoire national? Ce qui est certain, son absence a été constatée. Cela confirme à tout le moins les commentaires faits sur les rapports froids qu’entretiennent ces deux grands du gouvernement de la Rupture. Abdoulaye Bio Tchané et Pascal  Irénée Koupaki seraient dans une lutte d’influence. Les deux hommes réclameraient les plus lourdes prérogatives au sein de l’équipe de Patrice Talon. Une bataille  ressentie au sein des états-majors  des deux personnalités puisque leurs soutiens se livrent aussi une guerre en sourdine. Chacun des camps veut mettre son champion en pole position au sein de la Rupture. Et peut-être que cette absence de Koupaki, qui ressemble bien à un boycott, divisera davantage les deux collaborateurs de Patrice Talon.

Outre le chantre de la Nouvelle conscience, Célestine Zanou n’avait pu être aperçue lors de l’Université de vacances de l’Alliance Abt. Ni d’ailleurs Jacques Ayadji, l’un de ses proches. Or, la présidente du Mouvement Dynamique du changement pour un Bénin debout (Dcbd) avait soutenu la candidature d’Abdoulaye Bio Tchané lors de la présidentielle de 2016. Elle s’était en effet battue pour lui. Célestine Zanou était au moins attendue  à la cérémonie d’ouverture. Son absence et celle de Jacques Ayadji les 17 et 18 septembre dernier voudraient-elles montrer que leur option lors de la présidentielle n’était qu’un mariage de raison? Etait-ce simplement un choix intéressé et non de conviction? Abt devrait connaître désormais ses proches au sein de la Rupture, prendre des décisions rationnelles afin de consolider son assise.   

Mike MAHOUNA


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE