Un nouveau patron à la Direction générale des Eaux et Forêts :...

Un nouveau patron à la Direction générale des Eaux et Forêts : La reculade du gouvernement suite aux menaces des forestiers

1
PARTAGER

(Le Lt-colonel Zannou recusé, le colonel Nsia officiellement installé)
« Direction générale des forêts et ressources naturelles : Les Forestiers refoulent leur nouveau DG ». Qu’il vous souvienne cette manchette de votre journal Matin Libre, paru lundi 30 mai 2016. Dans ledit article nous avions mentionné que la procédure de nomination du nouveau Directeur général nommé par le gouvernement de la Rupture ou du Nouveau départ est objet de contestations par les forestiers. En effet, le lieutenant-colonel Zannou devenu subitement colonel à sa nomination et qui devrait prendre service des mains du Général Théophile Kakpo s’est heurté à la résistance des agents. Ceux-ci n’ont pas été du tout tendres envers le gouvernement: «En tout cas nous autres syndicalistes, jusqu’à ce soir, nous ne connaissons pas un colonel Zannou ici à la Direction des Forêts. Nous connaissons un lieutenant-colonel Zannou. Et le port des attributs extérieurs nous est cher. Ce n’est pas l’acte de la Fonction publique qui permet à quelqu’un de porter un galon. Si ces dispositions n’ont pas été respectées, l’autorité que vous voulez installer ce soir ne sera pas reconnue par nous autres syndicats et tous les militants de notre syndicat parce que c’est illégal et ça viole les textes de la République. Mais si d’aventure, on l’installe manu militari, vous serez comptable de ce qui va se passer dans cette maison.». On était le jeudi 26 mai 2016. Et dans cette ambiance très tendue, la cérémonie de passation de charges n’a pu aller à son terme en dépit de la médiation qu’a tenté de jouer l’Inspecteur général du ministère, représentant le ministre du Cadre de vie et du développement durable, José Didier Tonato.

Reculade….

Le lundi 27 juin 2016 à la Direction générale des Eaux, forêts et chasse, la cérémonie de passation de service proprement dite a eu lieu. Cette fois-ci, en présence du ministre Tonato. Mais l’élément nouveau ici est qu’en lieu et place du colonel Zannou récusé entre temps, c’est le colonel Sévérin Koffi Nsia qui a pris le commandement pour remobiliser la troupe. Cet officier nommé en conseil des ministres le 23 juin dernier a remplacé sans contestation aucune, le Général Théophile Kakpo. La prise de service du nouveau Dg ne devrait pas passer inaperçue. Car, si le gouvernement du Nouveau départ en est arrivé à une nouvelle nomination, sans doute qu’il a dû céder face à la furie des syndicalistes et autres agents de cette unité de sécurité et assimilés. Le ministre du cadre de vie et le gouvernement en général ont compris que ça sentait le roussi, et tout passage en force pourrait conduire au scénario de paralysie observé déjà au ministère des Finances et de la Justice. « A quelque chose, malheur est bon » comme l’enseigne le proverbe. Rétropédalage ou non ? De toutes les façons, le colonel Nsia, lui, peut se réjouir d’être le troisième larron de cette situation qui prévalait avant sa promotion.

Adékin Jacques BOCO

aCotonou

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE