Un mauvais héritage laissé à Patrice Talon

Un mauvais héritage laissé à Patrice Talon

1
PARTAGER

Depuis la nuit des temps, le secteur énergétique au Bénin est demeuré paralysé malgré l’avènement des différents régimes et des diverses reformes entreprises dans ce domaine. La disponibilité des ressources énergétiques est indispensable à l’épanouissement des fils et filles du Bénin. C’est pour cette raison que le Président Talon en fait une priorité dans son projet de société.

Juste 72h après l’installation du nouveau régime, les Béninois se plaignent déjà du fait que les délestages ont repris abondamment dans certaines zones de Cotonou et un peu partout sur le territoire national. De nos investigations, on retient que les citoyens de certaines localités souffrent le martyr. En effet les coupures intempestives d’électricité ont repris et atteignent même un pic observé depuis bien longtemps. Pour certains, le nouveau régime ne doit laisser cela se faire.

Mais pour d’autres, il est trop tôt pour incriminer le « Nouveau départ ». En effet les délestages en cours ne sont rien d’autres que le mauvais héritage laissé au nouveau Président de la République. Ils soutiennent qu’il faudra laisser au Président Patrice Talon le temps d’étaler et de développer les idées de son projet de société. Projet pour lequel le peuple l’a conduit aux commandes de la République.

D’autres citoyens après avoir tant espéré, refusent d’y croire. C’est à cause des échecs successifs enregistrés dans le secteur énergétique par l’ancien pouvoir à savoir les nombreuses turbines à gaz, les groupes à hautes tensions installés à Akpakpa dans la commune de Cotonou et le gigantesque projet de Maria-Glétta, quelques reformes ayant connu le même sort au Bénin durant les dix dernières années. Bien que beaucoup refusent d’y croire, un espoir est tout de même permis pour voir ce pays vaincre ce mal qui a tendance à être incurable. Car l’énergie intervient dans tous les domaines de la vie moderne (santé, technologie, sciences, artisanat, sport, commerce…) et son rétablissement est la condition sine-qua-non du développement attendu au Bénin.

Charles S.M.B. AGOSSA/Le Grand Matin

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. on savait qu’il allait faire cela. moi je m’y attendais car c’est l’impensable; l’incroyable mais vrai qui s’est ralis mais je sais une seule chose Dieu qui a sauv Daniel en le delivrant dans la fosss aux lions va te dlivrer de tous les problmes qu’il t’a laiss Amen et ce mme Dieu te donnera la sagesse pour guider cette nation Amen et enfin toute mauvaise langue qui s’lvera contre toi mon cher prsident talon sera condamne au nom de nom de Jsus christ de nazareth amen

LAISSER UN COMMENTAIRE