Un hacker vole 6 000 documents secrets à la Grande Loge de...

Un hacker vole 6 000 documents secrets à la Grande Loge de France.

0
PARTAGER

Le goût de la discrétion de la franc-maçonnerie a été soumis à rude épreuve par l’intrusion d’un pirate dans le service informatique d’une des principales obédiences françaises. 6.000 documents confidentiels de la Grande Loge de France ont été divulgués.

Un hacker a mis à mal les secrets de la Grande Loge de France, obédience maçonnique majeure, au début du mois d’avril. Le procureur de la République de Paris et les services de police consacrés à la lutte contre la cybercriminalité ont été saisis le 12 avril d’une plainte contre X pour piratage informatique, extraction et divulgation de données personnelles en provenance de cette loge. 6.000 de leurs documents ont été récupérés et publiés sur le site internet conspirationniste Stop Mensonges le 10 avril, explique L’Express qui a mis l’information au jour.

Le 4 avril, les informaticiens de la Grande Loge repèrent un programme pirate infiltré dans le Cloud du groupe franc-maçon. Ils découvrent que le fichier a déjà accès à des milliers de documents couvrant des échanges internes, des candidatures, des procès-verbaux de réunions, des éléments comptables de l’organisation. Toutes ces données sont bien entendu strictement confidentielles mais l’essentiel est sauf pour la Grande Loge: le pirate n’est pas parvenu jusqu’aux documents concentrant l’identité des 34.000 membres de l’obédience.

« Franc-maçonnerie Papers »

Dans une page internet désormais indisponible, Stop Mensonges avait publié les informations piratées sous le titre: « Franc-maçonnerie Papers ». Le rédacteur présentait ainsi le dossier, comme le souligne L’Obs: « C’est très TRES gros et il est temps que le peuple sache comment cette communauté fonctionne. C’est la plus grosse divulgation de l’Histoire de France concernant la société secrète Franc-maçonne. (…) Voici de vraies révélations sur le gouvernement occulte qui prône le Nouvel Ordre Mondial ».

Visiblement, le hacker a eu accès à des documents de première fraîcheurs: certains des éléments collectés étaient datés du mois d’avril 2016.
Par R.V avec BFMTV

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE