Trois sujets majeurs à la une des quotidiens béninois

Trois sujets majeurs à la une des quotidiens béninois

0
PARTAGER

Cotonou (Bénin) - Le sort du programme des micro-crédits aux plus pauvres, le sempiternel dossier de détournement de fonds à la SEGUB et le congé gouvernemental font principalement la une des quotidiens parus vendredi au Bénin.

«Poursuite du Programme des micro-crédits aux plus pauvres: Adidjatou Mathys rassure», renseigne l’Autre quotidien.

Selon le quotidien, la ministre des Affaires sociales a rencontré hier les responsables du réseau national des bénéficiaires et les responsables des systèmes financiers décentralisés (SFD) pour dissiper les inquiétudes suscitées par les rumeurs persistantes faisant état de la suspension de ce programme social par le régime du nouveau départ.

Allant dans les détails de cette rencontre, l’Autre quotidien rapporte que la léthargie observée dans le sous-secteur du micro-crédit est due à des réajustements en cours.

Se fiant aux explications du ministre, le journal fait savoir qu’une démarche en direction du parlement est en cours afin de sécuriser les ressources devant servir à la poursuite du programme.

Dans la même logique, Matin Libre titre : «La ministre Mathys rencontre et rassure bénéficiaires et SFD»
Et le quotidien Les Pharaons d’annoncer qu’une tournée est prévue pour sensibiliser les bénéficiaires constitués de plusieurs milliers de femmes démunies qui s’impatientent.

Un nouvel épisode du feuilleton SEGUB meuble également les colonnes des journaux.

A ce sujet, La Nation transcrit l’intégralité de la réaction à chaud du ministre Koupaki face aux accusations de l’He Djènontin Valentin, un ancien ministre, fidèle serviteur du régime Yayi.

«Audits dans la filière des véhicules d’occasion en transit: La part de vérité de Koupaki», relève sans commentaire le quotidien du service public.

« Fâché Koupaki répond aux attaques », titre Le Matinal en manchette qui pense que ce ministre, un personnage peu bavard et serein n’a pas fait dans la dentelle hier dans sa réponse à ses détracteurs.

«Il y a trop d’agitations dans ce dossier et je passe mon tour », écrit La Nouvelle Tribune rapportant ainsi un extrait des propos du ministre Koupaki qui poursuit : «La bonne ligne de défense n’est pas l’agitation ».

Ces propos font dire au quotidien Le Potentiel que le face-à-face médiatique tant souhaité par l’ancien bras droit de Boni Yayi n’aura pas lieu. «Djènontin n’aura pas Koupaki en débat contradictoire», martèle Le Potentiel.

Satirique, La Diaspora du Sabbat ironise en ces termes : «Koupaki déchire la lettre d’invitation de Djènontin».
«Koupaki donne rendez-vous à ses détracteurs devant la justice », soutient le Nokoué.

L’Actualité décrypte la sortie médiatique de Koupaki et souligne que l’ex premier ministre de Boni Yayi esquive le débat contradictoire de Djènontin.

Il est soutenu par le quotidien Notre voix qui lance sans ambages: «Dossier de véhicules d’occasion: Le ministre d’Etat Pascal Irenée Koupaki s’explique sans convaincre».
Mais en marge des débats et autres déballages, Fraternité réclame l’audit par le gouvernement de la rupture de la gestion des lampadaires solaires au Bénin.

Selon le journal, il importe qu’on fouille pour comprendre comment ce projet a été géré.

La Nation, Fraternité, L’Autre Quotidien et la plupart des quotidiens parus ce vendredi n’ont pas occulté le départ en congé dès ce jour du gouvernement de Patrice Talon pour une durée de dix jours francs.

Talon et ses ministres déjà en vacances, seulement quatre mois après leur entrée en fonction, s’exclame le Nokoué.
Il est pris à contre-pied par le journal La Priorité qui soutient que ce congé gouvernemental est mérité et vient à point nommé.

« Après le travail, la pause pour un nouveau départ», souligne La Priorité.

DJ/cat/APA

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE