Tractation pour la désignation des représentants du COS/Lépi

Tractation pour la désignation des représentants du COS/Lépi

0
PARTAGER

Le PRD préconise l’arbitrage de la plénière pour mettre un terme au duel

Les députés hier, étaient à nouveau au palais des gouverneurs pour la désignation des représentants de l’institution au niveau du conseil d’orientation et de supervision de la liste électorale permanente informatisée. Les discussions ont trop duré entre les députés de l’Union fait la Nation et ceux du parti du renouveau démocratique sans pour autant aboutir à un résultat positif comme l’on si bien fait les élus RB et ABT en trouvant la bonne formule pour arbitrer la gestion des intérêts sur une bonne durée. Les députés RB et ABT ont de façon unanime, renoncé au choix de Nazaire Sado pour celui de Djima. Ainsi pour la prochaine désignation, le choix se portera sur l’un des alliés de madame la présidente Rosine Soglo. Il s’agit du deuxième élu ABT. Un accord que peine à conclure les députés PRD et UN toujours à couteau tiré dans le cadre de cette désignation où la formule retenue est remise en cause. L’UN voudrait désigner deux pour cette occasion comme l’avait fait le PRD toujours dans la même logique. Pour mettre un terme à la polémique, il va falloir que le PRD décide d’envoyer une personne entre Badirou Aguemon et Augustin Ahouanvoébla. Pareille pour l’UN qui doit choisir le député indiqué entre Louis Vlavonou et Gérard Gbénonchi, rapporteur de la commission du plan, de l’équipement et de la production. Soit le PRD accepte désigner un représentant et l’UN deux ou l’UN 1 et le PRD 2. Mais hélas ! La séance plénière qui s’annonce pour jeudi, la dernière pour le compte de cette 2ème session extraordinaire, sifflera la fin de la récréation si la crise perdure. Une option favorable au PRD qui croit à cette solution favorable à eux. Pour une fois, les parlementaires ont montré leur limite lorsqu’il est question d’intérêt lié à l’amélioration de leur condition de vie.

Nicaise AZOMAHOU

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE