Accueil Politique

Tournée gouvernementale pour le Pag : Rien que la politique du ventre !

0
PARTAGER

S’il fallait encore une confirmation pour le déficit de prestance et de lucidité du gouvernement dans la prise des décisions, la tournée de vente du Pag y suffit. Là-dessus, il est désormais clair que Talon se trompe complètement sur sa capacité de gestion du pays en comptant énormément sur la résilience, le choix de la résignation, la vocation de martyr du Béninois moyen et le volume de couleuvres à lui faire avaler.

La tournée de ventilation du Pag est une belle connerie qui ne suffira pas à effacer l’échec de la révision forcée de la Constitution. S’il en fallait encore une preuve, l’épisode d’Allada où une citoyenne demanda, avec toute la courtoisie que laisse la faim, au gouvernement d’aller chercher à mieux faire pour soulager la détresse ascendante du peuple en proie à la déception transversale, y suffit. En attendant de retrouver un peu de couleurs, le gouvernement choisit de faire porter au Ramadan, le renchérissement du coût de la vie, et partant du panier de la ménagère. Mais le Ramadan ne dure qu’une lune, ou un seul mois, plus prosaïquement.

En vérité, même pour les plus aveugles, il suffit de jeter un regard en arrière pour savoir que ce que souffre le peuple n’a rien à voir avec l’abstinence, le jeûne musulman. Mieux, il y a un exercice simple que peut faire le citoyen lambda depuis l’avènement de Talon au sommet de l’Etat béninois : quelles décisions ? quels décrets ? quelles lois ? pris par le gouvernement Talon a eu pour but ou comme effet ? d’améliorer le quotidien du Béninois moyen ? Questions à qui de droit !

La faute au Ramadan ?

Si ce n’est pas pour équilibrer ses comptes dans la filière coton, c’est pour démultiplier les taxes et enrichir quelques proches ! Si ce n’est pas pour donner tous les bénéfices de l’activité portuaire à Bénin Control via le PVI, c’est pour exonérer le même Bénin Control et ses comparses d’impôts ! Si ce n’est pas pour payer grassement des collaborateurs et amis extérieurs, c’est pour mettre au chômage des milliers de travailleurs et faire perdre tout espoir de survie aux bonnes dames déguerpies manu militari par des préfets qui touchent 5 millions par mois pour ce zèle malsain !

Pourtant, on nous a promis, il y a 16 mois, un mieux-être, un nouveau départ et la rupture avec les péchés de la mal gouvernance… Au finish, seuls les proches complices et tous leurs affidés, dopés par la manne de la tournée de propagande pour le Pag ont du mal à serrer leurs ceintures. Aux autres Talon n’a réservé que «la sueur, le sang et les larmes. ». En attendant pire…

M.M.

Source : aCotonou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here