Tournée européenne du Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération :...

Tournée européenne du Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération : Aurélien Agbénonci en croisade pour la diplomatie du Nouveau départ

0
PARTAGER

Le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, S.E.M. Aurélien AGBENONCI, était en tournée européenne la semaine dernière. En Turquie, en Suède et en Norvège, il était l’apôtre d’un Bénin nouveau, un Bénin modèle de démocratie en Afrique et terre de prospérité des affaires.

Le Ministre Aurélien Agbénonci a effectué une tournée européenne du 23 au 29 mai 2016. Une visite de travail placée sous le double signe du renforcement des acquis démocratiques du Bénin auprès des pays nordiques et de la promotion de la destination « Bénin » comme havre de paix et terre de promotion des opportunités économiques et commerciales mutuellement avantageuses.

Sommet humanitaire mondial

Première étape de ce périple, les 23 et 24 mai 2016 à Istanbul, où le Patron de la diplomatie béninoise et la délégation qui l’accompagne ont pris une part active au premier Sommet mondial de l’humanitaire. Placé sous la co-présidence du Secrétaire général des Nations Unies, S.E.M. Ban KI-MOON et du Président RecepTayyip ERDOGAN, ce sommet a réuni des Chefs d’Etat et de Gouvernement en provenance de 135 pays, des institutions spécialisées des Nations Unies, des organisations non gouvernementales du Nord comme du Sud, des personnes touchées par les crises humanitaires ainsi que des acteurs du secteur privé. L’objectif des organisateurs est d’améliorer la réponse aux crises humanitaires provoquées par les conflits ou le réchauffement climatique.

Dans son intervention, le Ministre Aurélien AGBENONCI a salué l’initiative de ce Sommet dont la mise en œuvre des actions et engagements concrets qui en découleraient, pourrait contribuer à la définition de l’architecture humanitaire mondiale. Il a relevé qu’à l’instar de plusieurs autres pays, le Bénin accueille un nombre important de réfugiés et personnes déplacées, contribuant ainsi à l’effort commun de gestion des activités humanitaires et de solidarité internationale. Le Chef de la diplomatie béninoise n’a pas manqué de souligner que le Bénin s’associera au processus d’opérationnalisation du Cadre stratégique humanitaire africaine, avec l’appui d’un Plan décennal sur les questions de déplacement forcé en Afrique. Le Sommet n’a pas débouché sur un Accord formel ou des recommandations contraignantes. Toutefois, le 23 mai 2016, 21 grands donateurs et 16 agences humanitaires ont lancé une initiative dénommée le « Grand marchandage » (« Great bargain »). Une initiative consistant en une cinquantaine d’engagements destinés à réduire les dépenses inutiles et la déperdition entre les donateurs et les victimes des catastrophes et autres conflits.

Redynamisation de la coopération avec la Turquie

En marge de ce Sommet, le Ministre Aurélien AGBENONCI s’est entretenu avec son homologue turc, S.E.M.Mevlüt ÇAVUSOGLU. Les deux personnalités ont fait le tour d’horizon de la coopération entre les deux pays. Ils ont émis le vœu de voir se renforcer la coopération entre l’Académie diplomatique de la Turquie et l’Institut des relations internationales et des études stratégique du Bénin (IRIES), à travers la mise en œuvre du Mémorandum d’Entente entre les deux structures. Dans ce cadre, le Ministre Aurélien AGBENONCI a sollicité l’appui de la Turquie pour la formation et le renforcement des capacités des diplomates, l’installation d’un système internet et intranet aux applications multiples, notamment de sécurité, de conservation des archives, de numérisation des documents ainsi que du traitement des visas.

La diplomatie économique à l’honneur à Stockholm  

Après Istanbul en Turquie, le Ministre Aurélien AGBENONCI s’est rendu, le 25 mai 2016 à Stockholm en Suède. Au cours de son séjour, le Chef de la diplomatie béninoise a eu un tête-à-tête avec son homologue suédoise, S.E. Mme Margot WALLSTRÖM. Au plan multilatéral, ils ont évoqué des questions de préoccupation internationale et régionale liées à la mission de paix des Nations Unies en Afrique ainsi qu’à la réalisation des ODD, dans le cadre de l’engagement du Gouvernement suédois de consacrer 1% de son Revenu national brut à l’aide publique au développement. Ils n’ont pas oublié de parler de sécurité dans la région ouest-africaine et ont convenu de la nécessité d’une mutualisation des ressources et des forces pour combattre efficacement les groupes terroristes qui y sévissent. Au plan bilatéral, les deux personnalités ont noté avec satisfaction les avancées démocratiques du Bénin, notamment avec la dernière présidentielle qui a consacré l’accession au pouvoir du Président Patrice TALON. A ce propos, la Ministre Margot WALLSTRÖM a pris l’engagement, au nom du Gouvernement suédois, de soutenir les efforts du Bénin visant à l’enracinement de l’Etat de droit et au développement économique. Elle a encouragé la Partie béninoise à prendre des initiatives allant dans le sens de la promotion de la coopération bilatérale à travers les investissements privés, les interventions des Ongs et les échanges d’expériences de part et d’autre.

Justement, après cet entretien, le Ministre Aurélien AGBENONCI a visité tour à tour, l’Institut pour la démocratie et l’assistance électorale (IDEA), où il a échangé avec son Secrétaire général, M. Yves LETERME, sur comment le Bénin pourrait bénéficier de l’assistance de cet Institut dans le cadre des réformes institutionnelles en cours et du renforcement des capacités de notre système électoral. Il a ensuite rencontré la Directrice générale du Fonds souverain suédois, SWEDFUND, Mme Anna RYOTT, avec qui il a été question d’appuyer la mise en place de partenariats publics-privés, notamment dans les domaines de l’énergie, l’agriculture et le tourisme au Bénin. Le Ministre Aurélien AGBENONCI s’est enfin entretenu avec Madame Anna STELLINGER, Directrice générale de l’Agence suédoise de promotion des échanges commerciaux, dénommée « National Board of Trade », pour une assistance de cet organisme à la promotion des relations commerciales entre le Bénin et la Suède. A cet effet, les opérateurs économiques béninois pourront bénéficier du service « Open Trade GateSweden », qui promeut les exportations des pays en développement vers la Suède.

La 5ème Conférence annuelle des Ministres des Affaires étrangères des Pays africains et nordiques et la relance de la coopération avec la Norvège au cœur d’Oslo

Après la Suède, le Chef de la diplomatie béninoise a mis le cap sur Oslo en Norvège où s’est tenue, du 26 au 27 mai 2016, la 15ème Conférence annuelle des Ministres des Affaires étrangères des Pays africains et nordiques. En marge de  ladite Conférence, le Chef de la diplomatie béninoise a eu un tête-à-tête avec le Ministre norvégien des Affaires étrangères, S.E.M. Børge BRENDE. A l’issue de leur entretien, les deux personnalités ont retenu que le Bénin entretienne des relations de partenariat avec les acteurs du secteur privé ou de la société civile norvégiens, pour pallier le faible niveau de l’intervention de la Norvège chez nous ; un faible niveau essentiellement dû au fait que le Bénin n’est pas un pays de concentration de l’aide norvégienne. Le Ministre Aurélien AGBENONCI a saisi l’occasion pour adresser une invitation à son homologue norvégien pour une visite de travail au Bénin. Le Chef de la diplomatie béninoise a également eu d’autres contacts à Oslo, notamment avec le Directeur général de l’Agence norvégienne de coopération au développement (NORAD), Jon LOMOY, et une visite à l’Institut norvégien de recherches en bioéconomie (NIBIO). A la NORAD, le Chef de la diplomatie béninoise a plaidé pour le financement, par cet organisme, du démantèlement du champ pétrolifère de Sèmè.

La réunion des PMA à Antalya en Turquie

La tournée européenne du Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, S.E.M. Aurélien AGBENONCI, a pris fin là où elle a commencé, c’est-à-dire en Turquie et plus précisément à Antalya, où il a participé, du 27 au 29 mai 2016, à l’examen approfondi de haut niveau à mi-parcours de la mise en œuvre du Programme d’action d’Istanbul en faveur des Pays les moins avancés pour la décennie 2011-2020 (PAI). Cette réunion a regroupé les plus hautes Autorités des pays membres du Groupe des PMA, leurs partenaires au développement, les représentants des organisations internationales et sous-régionales, du secteur privé, du monde universitaire et de la société civile. Le Bénin y était représenté par une délégation de haut niveau, conduite par Monsieur Abdoulaye BIO TCHANE, Ministre d’Etat chargé du Plan et du développement et comprenant le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, des représentants de l’Assemblée nationale et de hauts fonctionnaires de l’administration publique.

La réunion d’Antalya a eu lieu dans le contexte de l’adoption, en 2015, de plusieurs Accords historiques, notamment le Cadre de Sendi pour la réduction des risques de catastrophes (2015-2030), le Programme d’action d’Addis-Abeba sur le financement du développement, le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et l’Accord de Paris sur les changements climatiques. D’une part, les travaux ont permis d’établir ou de consolider, selon le cas, les synergies nécessaires entre ces différents programmes de développement. D’autre part, cet exercice a été l’occasion pour la Communauté internationale de mettre en commun les meilleures pratiques et les enseignements tirés de l’expérience de la mise en œuvre du PAI pendant cinq ans, de cerner les obstacles rencontrés, de déterminer les mesures et initiatives à prendre pour faire face à ces difficultés ainsi qu’aux nouveaux défis et problèmes. Signalons que la revue à mi-parcours du Programme d’action d’Istanbul a adopté une Déclaration politique, qui définit les stratégies à adopter pour réussir la mise en œuvre du Programme d’action d’Istanbul sur les cinq années à venir.

CCOM / MAEC

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE