Togo : 35 espèces d’insectes répertoriées pour remplacer la viande.

Togo : 35 espèces d’insectes répertoriées pour remplacer la viande.

1
PARTAGER

Le Togo a trouvé une bien belle formule pour pallier à la crise de la viande dans la sous-région ouest-africaine. Des études menées dans le pays ont permis de répertorier près de 35 espèces d’insectes comestibles et très nourrissantes plus que la viande. L’objectif à terme est de remplacer la consommation de la viande par la consommation des ses insectes.

Selon le site ivoirien d’information KOACI.com qui a révélé l’information, parmi ces espèces se trouve la cétoine Gnathocera dont les données sur la collecte et les méthodes culinaires ont été publiées dans la revue Agrodok (édition 2015) consacrée aux insectes comestibles. On retrouve ces cétoines sur des pailles dans la plupart des pays d’Afrique de l’ouest et leur période de pullulement dépend du climat de chaque pays. Selon Fègbawè Badanaro, auteur de l’étude, « les analyses montrent que les cétoines du genre Gnathocera contiennent, selon les espèces, entre 6,75 % et 11,13% de fibres alimentaires qui ont un effet bénéfique sur le transit intestinal ».

« Les résultats de ces études sont un espoir dans la promotion de la sécurité alimentaire. Ils peuvent contribuer de façon significative à la lutte contre la malnutrition protéino-énergétique et micronutritionnelle en Afrique Subsaharienne », conclut Fègbawè Badanaro.

Mais, au-delà de l’aspect nutritionnel, l’impact économique des résultats de cette étude retient aussi l’attention des chercheurs. Au Togo par exemple, les enquêtes et observations ont démontré que les insectes comestibles ne font malheureusement pas encore l’objet d’élevage, tandis que sur les 35 espèces comestibles répertoriées, seulement quatre sont commercialisées , soit 11,42%.

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE