Talon vient de marquer un gros point

Talon vient de marquer un gros point

0
PARTAGER

Par : Mathieu DAHANDE

Pour régler une question qui était en suspens depuis plusieurs années, il n’aura fallu au président de la république que soixante-douze heures. En trois jours et ce malgré les soulèvements qui sont nés de l’annonce de la nouvelle dans certaines localités, le chef de l’Etat a officialisé l’existence des douze départements en république du Bénin. Désormais, nous avons : Préfet de l’Atacora : Chabi Nah L. M. Déré ; Préfet de la Donga : Biao Ainin Soulémane Eliassou,Préfet de l’Atlantique : Jean-Claude Codja, Préfet du Littoral : Toboula S. Modeste, Préfet du Borgou : Maman Cissé Moussa Djibril, Préfet de lAlibori : Mossa Mohamadou, Préfet Mono : Zinsou Comlan Sènan Sèzro, Préfet du Couffo : Megbédji H. Christophe, Préfet de lOuémé : Apithy Joachim Marie-Flores Vignon, Préfet du Plateau : Adéchina Sèdonougbo Valère, Préfet du Zou : Kouton Aimé Firmin, Préfet des Collines : Nonhouégnon Djaikpon Donatien. Par le même biais, les chefs-lieux des douze départements ont été rendus publics. Patrice Talon prouve ainsi sa capacité à gérer les nombreux problèmes qui se posent au Bénin. Il a réussi là où tous les anciens chefs d’Etat ont échoué. Mieux, il a fait la promotion de nombreux jeunes à la tête des préfectures. A l’annonce de cette nouvelles la semaine dernière, des soulèvements ont été observés dans certaines localités et on a assisté à beaucoup d’écrits invitant Patrice Talon à rétablir telle ou telle ville dans ses droits. Mais en dépit de tout ceci, le président de la république a avancé sans désemparer vers le dénouement d’une crise qui perdure depuis plus d’une décennie. On pourrait dire sans risque de se tromper que Patrice Talon est le vrai professeur de politique au Bénin. Le passage de cette réforme en douce montre que la réforme politique du chef de l’Etat passera aussi certainement. Sans tambour ni trompette, le président de la république fera passer la révision de la constitution comme une lettre à la poste. En effet ici aussi, beaucoup de Béninois sont inquiets et se demandent quel sort sera réservé au dossier. Mais avec la nomination des préfets, les ombres se sont peu à peu dissipées. Cela confirme aussi la possibilité pour le président de la république de réussir correctement son mandat et de booster l’économie du pays en posant des actes certes difficiles mais dignes d’espoir.

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE