Suspicion d’empoisonnement à la présidence de la République : Talon craint-il pour...

Suspicion d’empoisonnement à la présidence de la République : Talon craint-il pour sa vie ?

3
PARTAGER

Selon La Lettre du Continent dans sa parution d’hier, Mercredi 8 Juin 2016, le Président Patrice Talon, lors de sa première visite à Paris, a effectué un bilan de santé parce qu’il craint également un empoisonnement à l’instar de son prédécesseur Boni Yayi qui l’avait d’ailleurs accusé.

On croyait la vague de suspicion terminée avec le départ de l’ancien Chef de l’Etat Thomas Boni Yayi. Mais apparemment, les démons de l’empoisonnement continuent de hanter le palais de la Marina. Cette fois-ci, c’est celui pointé du doigt dans le temps par l’ancien Chef de l’Etat Thomas Boni Yayi qui, à son, tour craint d’être empoisonné une fois au pouvoir. Qu’elle soit fondée ou non, cette suspicion au début du mandat unique de Patrice Talon risque de l’éloigner du défi du développement pour lequel, les Béninois, à 65%, lui ont accordé leur suffrage. L’action publique ne peut s’exercer et impacter les populations que dans un environnement sécurisé. Quand un Chef d’Etat craint pour sa vie, cela a forcément une incidence sur les priorités de son mandat. On se souvient qu’au temps de Boni Yayi, le pays était au ralenti tout le temps qu’ont duré les affaires dites d’empoisonnement et de coup d’Etat. Avec la résurgence de la crainte d’un empoisonnement,  l’on est en droit de s’interroger sur la concentration du nouveau Président s’il doit tout le temps penser à une éventuelle tentative d’empoisonnement. Les chantiers sont nombreux et multiformes alors que les caisses de l’Etat ne sont pas au mieux de leur forme. La situation actuelle nécessite du Président Patrice Talon, un engagement sans distraction aucune et de quelque nature que ce soit. Ce n’est nullement le moment de surveiller les faits et gestes de ses collaborateurs, ni de perdre son temps à se demander qui dans son entourage a l’intention d’attenter à sa vie.

Les chantiers de l’électricité, la réforme portuaire, la réponse à la dévaluation du Naira, le panier de la ménagère, les concours à polémiques de la fonction publique sont autant de sujets qui attendent Patrice Talon et il ne peut s’y dérober.

Worou BORO.

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

3 COMMENTAIRES

  1. mais tout homme a droit à faire un bilan de santé surtout après cette campagne. il en a l’habitude d’ailleurs

  2. Faire un bilan de santé ? C’est normal. Arrêtez avec ce que vous insinuez là.Comme vous l’avez souligné, beaucoup de défis attendent le président Talon.

  3. Vous ne savez plus quoi écrire. Le président Soglo a traité des journalistes en son temps de « écrivaillon ». Cette appellation est plus que jamais d’actualités au Bénin. Pauvres de nous! Et c’est ceux-là qui prétendent nous informer

LAISSER UN COMMENTAIRE