Supposé retrait du dernier Premier ministre de Yayi de la scène politique...

Supposé retrait du dernier Premier ministre de Yayi de la scène politique : Lionel Zinsou reprécise sa pensée

0
PARTAGER

Plusieurs canards ont annoncé ces derniers jours le départ définitif de Lionel Zinsou de l’arène politique. S’inspirant de sa sortie du dimanche dernier sur la chaine française Tv5 Monde, certains quotidiens ont tôt fait de conclure à la retraite politique du dernier Premier ministre du Changement. « J’espère qu’il y a un avenir après la candidature… Je ne pense pas que la politique soit un métier… Je vais refaire mes métiers», avait déclaré Lionel Zinsou. Lesdits journaux sont certainement allés vite en besogne. L’ancien patron de PAI Partners a donné à nouveau son avis sur le sujet hier jeudi sur Radio France internationale (Rfi). « Pour l’instant, je vais faire mon métier de banquier d’affaires. Je crois énormément à la vie associative. Donc je vais m’occuper d’Africa-France, de la Fondation Zinsou au Bénin et d’autres activités. Et puis on verra bien », a-t-il confié. «Je ne pense pas que la politique soit un métier. Mais quand on est sollicité pour faire de la politique je ne pense pas qu’on puisse se dérober non plus. Donc ma réponse c’est que je ne me déroberai pas, mais je ne veux pas en faire mon métier. La politique politicienne on y va quand elle vous appelle. Mais quand elle ne vous appelle pas, on a beaucoup de choses utiles à faire », poursuivra-t-il. Lionel Zinsou ne tourne donc pas définitivement dos à la politique. Il peut rebondir si l’occasion lui est offerte. Sa participation à la présidentielle de 2016 ne lui a pas laissé visiblement que de mauvais souvenirs. L’ancien porte-flambeau des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) nourrit toujours des ambitions. Mais il va devoir changer de stratégies pour se maintenir dans les esprits des Béninois qui avaient cru en lui en mars 2016. En effet, depuis son échec face à Patrice Talon, il se fait rare au Bénin. Il est plutôt très occupé en France. En mai dernier, le président François Hollande l’a nommé à la tête d’une mission de préfiguration d'une fondation pour la mémoire de l'esclavage, de la traite et des abolitions. Loin du jeu politique béninois, Lionel Zinsou se concentre aussi sur la réussite de la conférence (22 et 23 septembre 2016) d’Africa-France, une Fondation qu’il dirige d’ailleurs. Au Bénin, il lui faudra se battre pour (re) conquérir une place.

A.S

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE