Supposé engagement entre Patrice Talon et l’église de Banamè: Joseph Djogbénou dénonce...

Supposé engagement entre Patrice Talon et l’église de Banamè: Joseph Djogbénou dénonce une « entreprise diffamatoire »

1
PARTAGER

Me Joseph Djogbénou, de la direction de campagne du candidat Patrice Talon, a animé ce jeudi 10 mars à Cotonou, un point de presse. Objet : dénoncer la campagne d’intoxication dont est victime le candidat depuis qu’ont été rendues publiques les grandes tendances du premier tour du scrutin présidentiel du 6 mars dernier. Au cœur de cette campagne, des accusations contre Patrice Talon au sujet « de prétendus engagements à l’égard et au profit d’une confession religieuse », l’église de Banamè en l’occurrence. Pour Joseph Djogbénou, il ne s’agit de rien d’autre que d’une « entreprise diffamatoire» instiguée par le président Boni Yayi « en personne », avec la contribution des services de renseignements dans l’unique but de «nuire » à Patrice Talon que les urnes ont hissé au second tour du scrutin. M. Talon, qui reste calme et serein malgré la cabale ourdie contre sa personne a, par la voix de Joseph Djogbénou, invité Boni Yayi « à éviter d’opposer les religions et les régions » pour éviter au Bénin qui n’en n’a pas besoin, un conflit religieux. Il a, par ailleurs, toujours par la voix de Me Djogbénou, tenu à remercier les Béninois «pour leur contribution de qualité » à la démocratie et appelé ses compatriotes « à attendre dans la sérénité la proclamation par la Cour constitutionnelle des résultats du 1er tour et à engager sans relâche la campagne pour le second tour ». Lire ci-après, dans son intégralité, la déclaration de Me Djogbénou ce jeudi à Cotonou.

DIRECTION DE CANDIDAT PATRICE TALON
Mesdames et messieurs les journalistes
Le 6 mars 2016, l’immense majorité de nos concitoyens ont exprimé par leurs suffrages, leur volonté profonde et résolue de rupture dans la conduite des affaires de l’Etat en vue de la consolidation de nos acquis démocratiques, de la reconstruction de notre pays et de la réconciliation nationale.
Les candidats réunis au sein de la coalition de la rupture ont, majoritairement, bénéficié de cette confiance et de cette adhésion populaire et sont, par la même occasion, porteurs de cette mission de traduire en actions politique et de développement la rupture dans la paix.
Le candidat Patrice TALON dont on sait qu’il incarne ce Nouveau Départ tient encore à exprimer sa profonde gratitude à tous nos compatriotes et à réitérer ses félicitations à tous les autres candidats et, notamment, ceux de la coalition de la rupture pour leur contribution de qualité à notre démocratie.
Il appelle chacun à attendre dans la sérénité la proclamation par la Cour constitutionnelle des résultats du 1er tour et à engager sans relâche la campagne pour le second tour.
C’est sans doute dans cette perspective qu’il a été entrepris contre sa personne et contre l’ensemble des électeurs une campagne vile, outrageante, violente et pour le moins méprisante autour de prétendus engagements à l’égard et au profit d’une confession religieuse.
A ce sujet, nous tenons à rappeler que :
1. Cette entreprise diffamatoire est orchestrée par le Président de la République en personne qui exhibe un document dont la fausseté grossière n’a pour mesure que la perte de lucidité et le niveau d’affabulation de l’auteur.
2. Les services de renseignements sont mis à contribution, comme d’habitude, au travers de leurs prolongements médiatiques pour nuire au candidat Patrice TALON
Le candidat Patrice TALON invite une fois encore le président de la République à éviter d’opposer les religions et les régions. Car, à persévérer dans ces manœuvres, il ne fait que semer les graines d’un conflit exacerbé entre les religions dont notre Etat et notre Nation n’ont nullement besoin.
Il rappelle en outre que toute croyance, y compris la sienne, d’ailleurs nullement ébranlée, est personnelle et se vit de façon intime dans un Etat de laïcité et de diversité.
Pour l’heure, il s’active, avec ses équipes, dans la concertation nécessaire en vue rassemblement autour de son projet de société pour un nouveau mais réel, audacieux et durable Départ.
Il souhaite la Paix à chacun,
La Paix pour tous
La Paix pour le Bénin.
Cotonou, le 10 mars 2016

Pour la Direction de campagne,
Joseph F. DJOGBENOU

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. chers msieurs ns savions tous que talon et yayi se sont entendu pour prendre le pouvoir au benin il y a dix ans. talon a inject l’argent pour positionner yayi en attendant que yayi lui laisse la place aprs. les bninois n’avaient pas aim l’poque et il fallait trouver une autre ruse pour que talon prenne le pouvoir.c’tait donc normal qu’on cre un diffrent qui fut rendu crdible en brulant quelques interrts pour rendre la chose crdible.maintenant que la vraie opposition a t clate, talon vient en messie soutenu par tous.lorsque vous rflchissez comme vous, essayez de rflchir aussi comme l’autre…les montages du genre baname, Ajavon et autres, c’est de la diversion.

LAISSER UN COMMENTAIRE