Suite à la destitution de souradjou Karimou Adamou : Charles Toko plébiscité...

Suite à la destitution de souradjou Karimou Adamou : Charles Toko plébiscité maire de Parakou

0
PARTAGER

Sans surprise, Charles Toko est élu nouveau maire de Parakou en remplacement de Souradjou Karimou Adamou destitué le 19 septembre dernier. L’élection s’est déroulée à huis clos sous l’égide du préfet du Borgou, Moussa Djibril Maman Cissé et sous haute surveillance policière.

Charles Toko prend les commandes de la 3e ville à statut particulier du Bénin pour trois ans et dix mois. L’homme d’affaires et patron du groupe de presse ‘’Le Matinal’’, seul en lice, a été élu par 23 voix pour, 1 bulletin nul et 0 abstention, à l’issue d’un vote secret qui a connu la présence effective de 24 conseillers sur les 25 que compte le conseil municipal. Seule la conseillère Alimatou Abdoulaye n’a pas effectué le déplacement ; même le maire déchu, Souradjou Karimou Adamou, était présent. Mais malgré le sourire qu’il affichait au terme de l’élection, ce dernier n’a pas voulu se confier à la presse.

Charles Toko, après son sacre, a remercié ses collègues pour la confiance et promis conduire « la barque du développement » de Parakou à bon port. « Il s’agit d’une lourde responsabilité. C’est à l’œuvre qu’on reconnaîtra l’artisan », laisse-t-il entendre, tout confiant. Il entend consulter la base d’abord, notamment les élus locaux et les chefs d’arrondissement, afin d’arrêter les priorités qui entreront en ligne de compte pour la confection du budget exercice 2017. Déjà, le nouveau maire élu, proche du président de la République, annonce un plan d’urgence sur trois mois. « On peut espérer », lance-t-il à la population qui nourrit dorénavant l’ambition de voir la ville amorcer le vrai chemin du développement, mais non sans fédérer toutes les énergies dans une commune qui sort ainsi d’une crise de leadership.

Proposé par des conseillers FCBE

L’élection de Charles Toko n’a été possible qu’avec une déclaration d’une majorité des conseillers des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) majoritaires avec 16 sièges contre neuf pour l’alliance Soleil dont provient le nouveau maire. En effet, onze des conseillers FCBE avec à leur tête, le premier adjoint et maire par intérim Ibrahim Chabi Mama, ont fait une déclaration en date du 3 octobre 2016 au profit de Charles Toko qui sera le seul candidat inscrit. Devant Me Félix A. Balley, notaire à Comè, les onze comparants déclarent « proposer monsieur Charles Toko comme candidat aux fonctions de maire de Parakou ». Par cette déclaration, ils entendaient ainsi « se conformer aux prescriptions du Code électoral » qui, en son article 400 alinéa 2, stipule : « Le candidat aux fonctions de maire est proposé par la liste ayant obtenu la majorité absolue des conseillers ».
Charles Toko est le seul militant de l’alliance Soleil qui fait partie de l’équipe dirigeante de la municipalité de Parakou. Les FCBE régnaient jusque-là sans partage dans la métropole du septentrion. Elles n’avaient concédé le moindre poste à l’alliance Soleil qui avait échoué successivement à tous les postes lors de l’installation du nouveau conseil municipal le 19 juillet 2015. Après quelque treize mois de gestion, 20 conseillers ont retiré leur confiance au maire Souradjou Karimou Adamou?

Claude Urbain PLAGBETO A/R Borgou-Alibori

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE