Soutiens au nouveau régime : Talon doit se méfier des opportunistes

Soutiens au nouveau régime : Talon doit se méfier des opportunistes

0
PARTAGER

Des imposteurs font des pieds et des mains pour mériter la confiance du nouveau Chef de l’Etat. Mais Patrice Talon a intérêt à ignorer leur offre.

Depuis l’élection du président Talon, il n’y a plus de jours où il ne reçoit de soutien. Ceux qui ont cru en lui et se sont engagés à ses côtés depuis le début de son combat continuent de l’encourager. Mais il existe aussi des gens qui ont attendula proclamation des résultats de la présidentielle pour faire allégeance au nouveau président. Des opportunistes. Ils font feu de tout bois pour attirer l’attention du prince. Ils entendent bénéficier de sa bienveillance. Ces nouveaux griots sont presque dans tous les secteurs d’activité. Que ce soient des opérateurs économiques, des gens de profession libérale ou encore des agents de l’administration publique, ils ne lésinent pas sur les moyens pour se faire plaire. Ce week-end encore,  il y en a qui ont organisé des conférences de presseà cet effet. L’idée, c’est de médiatiser leurs actions, se faire passer pour des défenseurs acharnés du nouveau régime qui n’est pourtant qu’à son début. Ce phénomène n’est pas nouveau. Sous le régime de Yayi Boni, les Béninois ont connu ces politicards qui ont fait du soutien politique, un fonds de commerce. Ils organisent les marches de soutien, les séances de prières et les conférences de presse contre des promotions dans l’administration ou encore des marchés publics. A la recherche du gain facile, ceux-là qui n’ont pourtant pas d’assises politiques passaient pour les »chiens d’attaque » ou encore les « fous du roi ». Des sangsues politiques qui ont choisi de vivre sur le dos des contribuables. Alors qu’ils ont vitupéré le candidat Talon, certains d’entre euxse rallient déjà au nouveau régime. Patrice Talon doit sans doute pouvoir identifier ces opportunistes qui n’ont en réalité rien à revendre. Si ce n’est du vent.

La rupture voudra aussi signifier, une nouvelle ère avec de nouvelles pratiques.Le nouveau Chef de l’Etat comprend certainement la volonté exprimée par les électeurs le 20 mars dernier. Il n’a  aucunement besoin de ces appuis politiques moins valorisantspour réussir son mandat unique. Les attentes sont énormes. Et il doit consacrer toute son énergie aux priorités annoncées dans son projet de société.  

A.S.

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE