Soutien politique : Ouèdo en ordre de bataille pour Patrice Talon

Soutien politique : Ouèdo en ordre de bataille pour Patrice Talon

0
PARTAGER

Les têtes de pont de la campagne pour la mobilisation des militants de Ouèdo au profit de Patrice Talon sont connues. Sous la bannière de la Présidente du Mouvement des hommes et femmes Alodoalomin de Ouèdo, Rosaline Aguiah, ces différents représentants ont été officiellement consacrés pour le duel au profit du « compétiteur né ».

Le mot d’ordre est clair. Convaincre sans désemparer le dernier des ’’brebis perdues’’ pour la grande victoire au soir du 6 mars 2016. Ces porte-paroles du candidat devront porter la nouvelle dans chacune des 8 villages de cet arrondissement. Avant de leur donner l’onction, la Présidente a salué leur engagement à lutter pour la cause du candidat Talon. Elle a également exhorté les nombreux militants venus pour la circonstance à retirer leurs cartes d’électeur pour ce qu’elle appelle la confirmation de la victoire. Ouèdo-Centre, Ouèdo Désato, Adjagbo-centre, Adjagbo Ayidjèdo, Alassan Comè, Kpossidja et les autres démembrements de cet arrondissement devront être systématiquement quadrillés. Le représentant du candidat Patrice Talon, Justin Ekpélikpézé, a salué l’engagement de la Présidente. Il a également exhorté les militants à l’engagement pour la victoire finale. Pour lui, la barque Fcbe a déjà chaviré. Cette coalition, selon lui, a cessé de faire peur, car elle compte des forces politiques divisées. « Soyez confiants. N’ayez peur de rien. La situation est maîtrisée. Laissez les gens parler. Nous verrons les résultats au soir du 6 mars », a-t-il fait savoir. Pour l’envoyé spécial du candidat, le temps n’est plus aux paroles, mais à l’action. « Gardez vos lampes allumées et soyez éveillés. Que personne ne vous manipule », a-t-il déclaré. Sous la conduite de la Présidente du Mouvement, Patrice Talon à Ouèdo investit chaque concession pour la bataille. Paul Hounyè, Jules Ahouanzonclounon et autres représentants se sont engagés à se battre résolument pour la rupture.

HA

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE