Soutenant le candidat de la rupture : Banamè prédit la victoire de...

Soutenant le candidat de la rupture : Banamè prédit la victoire de Talon

0
PARTAGER

Daagbo, Dieu Esprit Saint, a animé un point de presse le samedi 27 février 2016 à sa résidence privée sise à Banamè. Il était, pour la circonstance, entouré de sa Sainteté, le Pape Christophe XVIII, et de quelques Cardinaux de l’Eglise de Jésus-Christ. Ce fut l’occasion pour Daagbo, Dieu Esprit Saint, d’apaiser les cœurs et de présenter, Patrice Talon, le candidat idéal. Lire l’intégralité de son intervention.

Le Matinal : Le peuple béninois est appelé aux urnes le 06 mars pour élire le président de la République. Y a-t-il des raisons d’avoir des inquiétudes quant à l’issue de ce scrutin ?

Daagbo : Merci beaucoup. Je tiens d’abord à dire aux Béninois que la période électorale n’est pas une période de guerre. Au contraire, il faut se mettre ensemble, s’unir. Pour élire un chef d’Etat, il ne faut pas que les Béninois soient divisés. Ils sont nombreux les candidats et un seul sera président de la République. Après les élections, les frères et sœurs vont se retrouver. Les amis vont se retrouver. A quoi ça aurait servi de se déchirer, de se tuer pendant la période électorale ? J’invite les Béninois au calme, à la sérénité et à la quiétude. Que les Béninois sachent que le Bénin a toujours su traverser les périodes de turbulences et que c’est le moment où il faut prouver sa maturité. Que le peuple grandisse. Que chaque Béninois grandisse et prouve que les mentalités ont changé. C’est vrai qu’aujourd’hui, il y a des alliances contre nature et ça inquiète beaucoup de Béninois. Il y a la psychose du K.o, mais je vous garantis que tout se passera dans le calme et la paix. Et rien de mal ne se produira, même si c’est ce que certains veulent.Après 60 ans d’indépendance, on ne dira quand même pas que c’est un Blanc qui va gouverner le Bénin. Beaucoup de Béninois ne sont pas d’accord, mais il y a d’autres qui ont leurs intérêts dedans et qui soutiennent la continuité. Il n’y aura pas de continuité. Il n’y aura pas de K.o. Je vous le garantis, il n’y aura pas de K .o. Cette fois-ci, nous sommes là. Que les Béninois aussi fassent le bon choix. Il ne faut pas voter pour l’argent. Ne vous laissez pas manipuler, parce que beaucoup de Béninois votent pour l’argent. Vous allez prendre 1000 francs, 2000 francs, 5000 francs et même 1OOOO francs, mais vous allez souffrir pendant des années, beaucoup d’années. Les candidats qui, aujourd’hui, sont en train d’acheter les consciences, si ce qu’ils font est bon et qu’ils agissent pour la bonne cause, ils n’ont pas besoin d’acheter les consciences. Que les Béninois réfléchissent et qu’ils fassent le bon choix.

Daagbo ! Il n’est plus un secret pour personne que votre candidat est Patrice Talon. Qu’est-ce qui justifie ce choix ?

J’ai choisi le candidat Patrice Talon. J’ai demandé à tous les daagbovis de voter pour lui parce que parmi tous les candidats, c’est le seul que je juge digne d’être Chef d’Etat aujourd’hui au Bénin. C’est le seul que je juge capable de redresser les choses, de remettre le Bénin sur les rails. Ils sont nombreux. Je ne les déteste pas. Ce sont mes fils. Je les aime tous. Je ne déteste pas un candidat en faveur d’un autre ou je ne dénigre pas un candidat en faveur d’un autre. Mais, Patrice Talon, si je dois donner les raisons pour lesquelles je le choisis, je ne finirai pas de parler aujourd’hui. C’est le seul équilibré, pondéré. C’est le seul qui a assez d’humilité pour prendre les choses en mains. Vous savez que le chef de l’Etat actuel, Yayi Boni, n’a pas fait du bien à ce pays. Vous savez très bien cela. Pendant 10ans, il a fait ses preuves. Nous avons vu. Les Béninois ont vu ce que ça a donné. Le seul aujourd’hui que moi je juge digne de gouverner le Bénin et de ramener en quelque sorte la paix et la quiétude dans le pays, c’est Patrice Talon. C’est le seul. C’est l’humilité qui peut diriger ce pays. Quelqu’un qui a souffert, il sait ce que c’est que la souffrance. Il sait ce que les autres peuvent vivre. Il va mieux les comprendre. Patrice Talon, c’est un rassembleur, un homme de paix. Il est humble. Et vous savez que moi, tout ce que j’aime, c’est l’humilité et surtout l’humilité, l’amour. Il a un cœur paternel. Ce n’est pas quelqu’un qui va diviser comme l’a fait Yayi Boni. Il ne va pas diviser le peuple. C’est vrai qu’en 5 ans, il ne pourra pas tout faire, mais au moins, il va poser les pions et la suite sera vraiment belle. Donc, je n’ai pas à dire que j’ai choisi Patrice Talon pour le matériel. Ce n’est pas pour de l’argent. D’ailleurs, aucun candidat ne peut dire que Banamè a pris de l’argent chez lui. Non ! Ce sont les qualités humaines qui font un chef d’Etat. Il faut que les Béninois murissent, qu’ils sachent choisir et qu’ils fassent le bon choix. Si les Béninois trouvent que Patrice Talon c’est le meilleur candidat, qu’ils votent pour lui. Et moi je dis que c’est le meilleur. Et quand Patrice Talon sera au Pouvoir, vous allez me remercier parce que vous verrez comment les choses vont se passer, vous verrez. Ce n’est pas l’homme qui achète les consciences, parce qu’il sait là où il va. Il sait ce qu’il veut et il sait qu’il est en train d’agir pour la bonne cause. Dans le même temps, il y en a qui sont en train de déverser de l’argent, qui partagent de l’argent, qui achètent les citoyens. C’est pour ça que je dis aux Béninois de ne pas voter pour l’argent. Ne votez pas l’argent. Un candidat achète votre conscience, vous votez pour lui, mais sachez que les conséquences sont là, les conséquences sont là, il faut faire attention. Je reviens là-dessus en disant qu’il n’y aura pas K.o. Rassurez-vous. Il n’y aura pas de K.o. Les choses vont se passer normalement et le Bénin a la chance d’avoir Dieu avec lui. Vous qui me posez les questions, vous savez qui je suis et en tant que Dieu, je sais ce que je fais. Je sais tout ce que vous ne voyez pas. Ce que moi je sais, vous ne savez pas. Moi, je sais pourquoi j’ai dit Patrice Talon. C’est demain que vous verrez. Vous allez voir les raisons qui justifient mon choix d’aujourd’hui. Vous allez comprendre. Et quand je dis ne votez pas l‘argent, je suis sûr que tous les citoyens béninois sont d’accord avec moi, parce que ce n’est pas mille francs, deux mille francs ou dix mille francs qui feront votre avenir et l’avenir de vos enfants. Non, faites le bon choix. Quand je dis aussi qu’il n’y aura pas K.o, je sais ce que je dis. Je ne parle pas en l’air. Je sais qu’il n’y aura pas K.o. parce que je suis Dieu. Je sais tous. Je sais comment faire pour maintenir la paix dans ce pays, parce que j’aime les Béninois et je tiens à ce que les Béninois s’en sortent la tête haute. La paix, la sérénité, la quiétude, soyez tranquilles, vous aurez tout ça.

Mot de la fin.

Rien de grave ne se passera. Je bénis tout le Bénin, je bénis tous les Béninois. Je leur accorde mes grâces, mes bénédictions pour que tout se passe bien. Surtout, je dis et je le répète la paix, la paix, la paix dans les consciences, dans les maisons et dans le pays. Je vous donne la paix parce que la paix avant tout. Ne vous bagarrez pas. Parce que la période électorale, ce n’est pas ça. C’est l’amour. Le Chef d’Etat qui viendra, il a un défi à relever. C’est celui d’aimer les Béninois en le prouvant à travers ses actes. Le prochain Chef de l’Etat, je le bénis en même temps et je dis, tant qu’il ne fera pas comme ceux qui sont en train de partir, je lui accorderai mes bénédictions, toujours mes bénédictions. Chaque citoyen béninois traversera cette période avec beaucoup de sérénité, beaucoup de joie, beaucoup de paix et qu’il en soit ainsi. Merci beaucoup !

Propos recueillis par Zéphirin Toasségnitché

(Br Zou-Collines)

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE