Sort des concours de recrutement suspendus : Le ministre Aboubakar Yaya défi...

Sort des concours de recrutement suspendus : Le ministre Aboubakar Yaya défi le gouvernement Talon

3
PARTAGER

Le gouvernement du président Patrice Athanase Guillaume Talon, lors de son premier conseil des ministres du 13 avril 2016, a suspendu tous les concours organisés entre le premier trimestre de 2015 jusqu’à ce jour. L’Exécutif entend mettre sur pied une commission ad hoc pour vérifier si ces concours jugés frauduleux le sont effectivement ou non afin de prendre une décision définitive. Suite à cela, l’ancien ministre chargé du travail, Aboubakar Yaya, a réagi sur les ondes de la radio en ligne Waka Waka.

C’est un défi que lance l’ancien ministre en charge du travail au gouvernement quant au sort réservé aux concours que son département ministériel a organisés entre 2015 et jusqu’à son départ de ce ministère. «Au Bénin, nous sommes mauvais. Le gouvernement n’a pas les compétences pour annuler les concours de recrutement d’agents permanents de l’Etat. S’il le fait, il sera poursuivi pour excès de pouvoir. C’est la Chambre administrative de la Cour suprême qui est habilitée à annuler ces concours. Mettre en place des commissions pour vérifier de la régularité de ces concours, c’est leur droit. Mais les recrutés sont bel et bien des agents permanents de l’Etat. Si on annule les concours, ce sera un licenciement abusif. Nous sommes dans un pays de droit. On ne se reproche rien. Je le dis et le confirme. Je suis un être humain. Un être humain n’est pas parfait. Mais je dis que ces concours sont propres. Je suis sûr que l’histoire me donnera raison. Je suis serein. Je ne suis pas tendu. Nous aurons raison. C’est de la méchanceté pure et simple. On ne dirige pas un pays sur la base de rumeurs…», a expliqué l’ancien ministre sur les ondes de la radio Waka Waka. Sur ce sujet précis, le Conseil des ministres du 13 avril dernier a «décidé de suspendre la procédure d’engagement dans la Fonction publique, des agents recrutés à l’occasion des concours organisés depuis le 1er janvier 2015 dans tous les corps de l’Etat notamment : douanes, impôts, trésor, justice, enseignement, jeunesse et sports. Il a en outre décidé du gel de tous les recrutements dont le processus est en cours». Le bras de fer juridique vient d’être lancé par l’ex ministre du travail, Aboubakar Yaya. On verra bien qui aura le dessus.

Athanase Dèwanou

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

3 COMMENTAIRES

  1. il sait pourquoi il le dis sinon il va devoir renbous les 1000000 millions de francs CFA qu’il a pris chez les sois disant admises au concours. about ta place j’aurais honte

  2. c’est çà même qui est la vérité. il ne va pas nous intimider avec les histoires de justice. nous avons d’éminents juristes dans le gouvernement actuel.

  3. si la cour du mouton est sale, ce n’est pas au cochon de le dire.qui veut donner de leçon à qui?on les a vu aux affaires de ce pays et on sait ce qu’ils valent.ce qui est sûr l’histoire retiendra qui est cet homme.même s’ils vont créer une autre république dans le septentrion.suivez mon regard

LAISSER UN COMMENTAIRE