Sonacop:Irenée Agossa et consorts relevés

Sonacop:Irenée Agossa et consorts relevés

0
PARTAGER

Quatre principaux responsables de la Société nationale de commercialisation des produits pétroliers ont été suspendus de leurs fonctions. Selon l’arrêté pris hier mardi 10 mai 2016 par Lazare Sèhouéto, ministre du commerce, rien n’est reproché aux intéressés. La suspension intervient pour permettre à l’Inspection générale du ministère de faire un audit de la Sonacop.

C’est par un arrêté ministériel pris hier que Lazare Sèhouéto a suspendu quatre responsables de la Soncaop. Il s’agit du Directeur général, son assistant, le directeur commercial et le directeur financier. Les raisons évoquées, selon cet arrêté, est de permettre à l’Igm de venir inspecter la Sonacop et rendre compte à l’autorité.

Vraisemblablement, le ministre Sèhouéto est dans sa logique de suspension démarrée depuis le lendemain de sa prise de fonction. Pour rappel, ce même ministre avait suspendu depuis le 8 avril 2016, des cadres de son ministère, notamment des membres du cabinet. A ce jour, il n’a pas formé son cabinet. La semaine écoulée, il était à la Sonacop où il a rencontré le personnel et installé le conseil d’administration. A l’occasion, le ministre avait tenu des propos qui annonçaient déjà les couleurs des décisions qu’il prendrait par la suite. Dans les coulisses, on apprend qu’il tend vers la proposition au gouvernement de la privatisation de la Sonacop.

Ce qu’il faut aussi reconnaître, c’est que cette société est malade depuis plusieurs années et il est difficile depuis peu, de lui trouver un remède à part les efforts que fournit l’actuelle direction générale pour lui permettre de tenir debout.
Visiblement, les responsables suspendus hier ne sont plus certains de reprendre service, quelque soit le résultat de l’inspection commanditée par le ministre. Peut-être ceux qui sont des cadres de la Sonacop ! Sinon, c’est déjà la rupture avec eux.

Irénée Agossa parle ce jour

Selon nos sources, le directeur général suspendu de la Société nationale de commercialisation des produits pétroliers (Sonacop) veut sortir de sa réserve. Irénée Agossa, suite aux accusations contre sa personne et sa gestion de cette société, entend apporter des clarifications. Face à la presse, le chantre de « Le Nationaliste », nommé sous le régime défunt, répondra aux attaques contre lui dans les médias depuis quelques semaines. Sa sortie ne vise pas à répondre à son ministre de tutelle qui a pris une décision administrative, d’après des proches du Dg qui indiquent d’ailleurs que Irénée Agossa a toujours souhaité une inspection pour montrer à la face du monde qu’il n’a jamais été le malheur de cette société. Au contraire, l’homme a toujours revendiqué certaines réformes au niveau de la Sonacop.

Félicien Fangnon

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE