Sit-in au ministère de l’économie et des finances, hier : les travailleurs...

Sit-in au ministère de l’économie et des finances, hier : les travailleurs exigent le départ immédiat de Gilles Guérard

0
PARTAGER

La forte pluie qui s’est abattue sur la ville de Cotonou et environs n’a pas pu empêcher les travailleurs du Ministère de l’économie et des finances (Mef), réunis au sein du Syntracef de tenir hier, mercredi 15 juin 2016, leur sit-in de protestation contre les dernières nominations opérées par les autorités et le décret portant Aof de leur ministère. Ils ouvrent ainsi le bal des mouvements de protestation sous le nouveau régime.

Ce sit-in des agents du Ministère des finances est la première d’une série d’actions qu’entend mener le Syntracef pour amener les nouvelles autorités à donner satisfaction à leurs revendications. Ces revendications se résument essentiellement à l’abrogation pure et simple du décret portant structures types des ministères, au retrait du décret portant AOF de leur ministère adopté dans la précipitation sans la participation des travailleurs et l’Association du Syntracef à la relecture de ces deux textes; au départ des retraités Thomas Azandossessi et Dieudonné Danhoun, au maintien de la dénomination DOIP et non DIP ; au maintien de la DRH et de la DRFM ; à la suppression des trois nouvelles directions qu’il qualifie de ‘’budgétivores’’ créées à savoir la Direction Centrale de supervision des régies financières (DCSRF), la Direction Centrale de Supervision des Dépenses Publiques(DCSDP) et la Direction Générale des Participation de l’Etat et de la Dénationalisation (DGPED) et la réhabilitation des 10 directions de la Direction générale du budget issues des réformes en cours et conformes à la L.O.F; la confection d’un plan de carrière dans toutes les structures rattachées au Ministère en charge des finances et en tenir compte dans les promotions des cadres à l’interne pour éviter les frustrations; et surtout le refus de la nomination des personnes étrangères à la tête des directions de leur Ministère comme le cas de Gilles GUERARD. En outre, ces agents réclament l’organisation sans délai des concours professionnels au niveau de leur Ministère et ainsi que leur association à toutes les questions qui touchent la vie et la survie des travailleurs avant toute prise de décision. Ils n’entendent pas baisser la garde jusqu’à ce que ces différentes revendications soient prises par les autorités. D’ailleurs, il est prévu une Assemblée générale ce jour jeudi 16 juin 2016 où d’autres décisions importantes seront prises pour la préservation de leurs intérêts. Il faut aussi préciser que la dernière action qui a été décidée le 09 juin dernier à l’issue de leur Assemblée générale extraordinaire est la grève d’avertissement de 48 h à compter de la semaine prochaine. A l’occasion, ils ont reçu le soutien de la Fésyntra-Finance. Empêché, le Ministre de l’économie et des finances s’est fait représenter par son Directeur de cabinet.

Benn MICHODIGNI

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE