Séminaire en management au MEEM Jean-Claude HOUSSOU apporte son expertise à ses...

Séminaire en management au MEEM Jean-Claude HOUSSOU apporte son expertise à ses collaborateurs

0
PARTAGER

Hier jeudi 03 novembre 2016, la salle de conférence de Royal Bénin Hôtel de Cotonou a accueilli un séminaire important en management. Et c’est le ministre de l’Energie, de l’Eau et des mines  (MEEM) qui a conduit lui-même les opérations.

« Mieux se connaitre pour mieux travailler ensemble, partager quelques concepts managériaux concourant à une meilleure fluidité et l’efficacité des relations avec les collaborateurs pour atteindre les résultats attendus, initier les échanges sur les pratiques managériales pour s’enrichir mutuellement etc. Voilà les axes autours desquels le Séminaire en management du Ministre de l’Energie, de l’Eau et des mines  (MEEM) s’est articulé.

Déjà à la cérémonie officielle d’ouverture, M. Dona Jean-Claude HOUSSOU, Ministre sectoriel et formateur en chef, a donné le ton. Pour lui, le séminaire doit être perçu comme un lieu de donner et de recevoir. Car tout le monde est venu pour apprendre l’un de l’autre. « Partager est une grandeur qu’il faut partager ». Et c’est tout le sens qu’il donne à cette journée d’échanges et de partage. Mais dans le fond, c’est la question transversale de la gestion du capital humain, notamment du mangement qui est posée. Car sans une équipe soudée et bien formée, il n’y a point de performance dans une entreprise. D’où le bien-fondé de ce séminaire qui doit aider à imprimer une nouvelle dynamique à travers les outils et armes qui sont donnés aux cadres et directeurs sous tutelle du MEEM. Obligation pour ces derniers de faire la même chose avec leurs collaborateurs. Pour ce faire, le ministre-formateur a souhaité une journée au cours de laquelle chacun doit s’exprimer librement tout en respectant la parole de l’autre.

Mais avant, c’est M. Franck Tigri, Directeur adjoint de cabinet, qui a souhaité la bienvenue à l’assistance. Pour lui, « le rôle central et vital du secteur de l’Energie, de l’Eau et des Mines dans le quotidien des populations béninoises impose à toutes les personnes en charge de la gestion du personnel d’au moins cinq (05) agents des réflexes, des aptitudes, des comportements…». Il a exprimé la disponibilité des participants à suivre le séminaire et à en tirer le meilleur profit. Au nom de tous, il a remercié le ministre Dona Jean-Claude HOUSSOU pour son esprit d’ouverture, de partage et « son sens aigu d’orientation vers l’atteinte des résultats pour une grande satisfaction des populations du Bénin ».  

Il faut préciser que le séminaire qui a duré une journée et qui s’est voulu participatif a pris en compte les aspects tels que Perception/attention, Fonction manager, Leader, Jeu de cohésion, Présence de terrain etc. Même des travaux en sous-groupes ont été mis à contribution pour renforcer les différences notions abordées.

Dona Jean-Claude HOUSSOU, comme un vrai chef d’entreprise

 C’est un fait rare, voire rarissime qui s’est produit ce jeudi 03 novembre 2016 à Cotonou. Un ministre qui se transforme en formateur et qui partage sa grande expérience avec ses collaborateurs !!! On en voit très peu dans notre pays. Et pourtant, M. Dona Jean-Claude HOUSSOU, Ministre de l’Energie, de Eau et des Mines (MEEM) l’a fait et reste encore disposé à le faire » toutes les fois qu’il sera nécessaire. Précédemment haut cadre de la société française d’électricité (EdF) pendant plusieurs années, il a accepté revenir dans son pays – après plus de 35 ans – pour y apporter son expérience à la demande du chef de l’Etat, Patrice Talon. Dès lors, entre autres réformes entreprises, c’est la question du management, notamment des ressources humaines qui l’a préoccupé cette fois-ci. Car, à l’en croire, il s’agit d’un aspect important et déterminant dans le développement cohérent et positif d’une entreprise. Tel un vrai chef d’entreprise, Dona Jean-Claude HOUSSOU s’est mis au service de ses collaborateurs avec qui il a partagé les expériences. C’est une bonne démarche qui doit faire des émules. C’est aussi une bonne école pédagogique qui rappelle que lorsqu’on détient des connaissances et de l’expérience, il faut les partager avec ses proches qui vous en apportent également.

 

Quelques participants apprécient

 

David BABALOLA (Directeur Général de la SONEB)

Ce qu’il faut retenir, c’est que le ministre a perçu que pour réussir une mission, il faut d’abord les hommes, même avant les structures. Ce que le ministre essaie de dire aux uns et aux autres est que vous pouvez m’arracher tous les outils, mais ne m’arracher mes hommes. Non seulement c’est innovant, mais c’est également capital. Le ministre met l’accent sur l’homme, sur la gestion des hommes. Il n’y a pas une école qui forme les managers de façon directe, mais il y a une école d’apprentissage qui est le partage. Vous constatez avec moi que cet atelier est participatif pour les hauts cadres, les managers de cette unité de production. Nous allons échanger, dialoguer, partager les différentes expériences… Tous les cadres qui sont ici sont prêts à l’accompagner. Vous avez vu que notre ministre est sans cravate. Ça veut dire ce que ça veut dire.

 

Laurent TOSSOU (directeur général de la SBEE)

C’est une bonne initiative de la part du ministre de tutelle qui prend à sa charge de discuter lui-même avec ses collaborateurs par rapport à la capacité managériale. Cela permet d’avoir une cohésion dans l’équipe de façon à donner les meilleures orientations, à permettre à toute l’équipe que constitue le ministère de l’Energie d’avoir la même vision sur les questions de stratégie, de développement de façon à atteindre les objectifs.

BASSALE OKRY Assistant directeur de cabinet MEEM)

C’est une initiative appréciable. Ce ne sont pas des choses qu’on observe habituellement dans notre pays. On peut comprendre que c’est quelqu’un qui a 36 ans à l’extérieur du Bénin dans une entreprise de France EdF (Energie de France : Ndlr). Certainement que dans ces pays, il y a une manière de gérer qu’il a voulu partager avec nous. C’est donc une très belle initiative.

Mme Théodora Glèlè Langanfin, épouse Fanou (inspectrice générale du MEEM)

C’est une bonne démarche parce qu’en tant que première autorité du ministère, il lui a été fixé des objectifs par l’autorité supérieure de la nation. Et pour l’atteinte de ces objectifs, il doit se donner les moyens possibles. Et c’est dans cette démarche que s’inscrit l’initiative de ce jour. Il veut que ses collaborateurs soient dotés de moyens nécessaires, surtout les ressources techniques pour mener à bien les responsabilités qui sont les leurs en vue de l’atteinte de ces objectifs du ministère. C’est ce que je vois à travers l’initiative qui ministre que je loue d’ailleurs. En tant qu’inspectrice générale du ministère, je trouve que cela vient à point nommé pour ma structure. Car notre lutte au quotidien est l’amélioration permanente des performances. Et cette initiative du ministre vient donner de l’eau à notre moulin.

Florent AHOTONDJI 


pressej.info

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE