Séminaire de formation sur le vote d’une loi portant création des chambres...

Séminaire de formation sur le vote d’une loi portant création des chambres d’agriculture Les députés désormais outillés

0
PARTAGER

C’est l’hôtel Bel Azur de Grand-Popo qui a abrité ledit séminaire de formation le 20 mai dernier. Il était question de préparer le vote de la loi portant création des chambres d’agriculture du Bénin pour l’instant ceinturées par le décret 2001-097 en date du 20 Février 2001. L’objectif visé était de réunir autour de la même table les professionnels des différends corps de métier dans le secteur agricole, les experts et le législateur pour des échanges favorables à la mise en place d’un cadre règlementaire approprié.
Le séminaire matérialisé au profit des députés reste dans la logique de mettre des informations utiles à disposition des parlementaires concernés par l’examen et le vote de la loi portant création des chambres d’agriculture en République du Bénin. Un dossier piloté par la commission du plan, de l’équipement et de la production présidée par l’honorable Jean-Michel Abimbola. Ce séminaire a permis aux experts, aux parlementaires et représentants du gouvernement de baliser le terrain par rapport au vote d’une loi qui libère la chambre nationale d’agriculture pour la création des chambres d’agriculture en République du Bénin. Une organisation ayant pour mission la représentation des acteurs agricoles en assurant la protection et la promotion des intérêts généraux et spéciaux. Une mission qui implique selon le président de la chambre nationale d’agriculture, des responsabilités et des obligations. Elles portent selon lui, sur l’appui à la création, la formation, le développement des organisations paysannes, la collecte et la diffusion des informations économiques agricoles sans oublier la mise en place des conditions d’accès plus facile aux intrants et équipements. A ces priorités, il faut ajouter les crédits de tout genre, la promotion des filières et l’organisation des marchés agricoles. Une donne qui soulagera les difficultés qu’ont le réseau de la chambre nationale d’agriculture et les six chambres interdépartementales résultant de la réforme de 2001. Le directeur de cabinet du ministère de l’élevage et de l’agriculture agissant au nom du gouvernement à Grand-Popo, a salué l’initiative de la représentation nationale mise en œuvre par la commission du plan. Il a indiqué que cette option s’inscrit dans les priorités du gouvernement et a remercié les autorités parlementaires pour la conduite.
Le président de la commission du plan, de l’équipement et de la production, Jean-Michel Abimbola a quant à lui saisi cette opportunité pour exposer aux participants les raisons qui fondent l’organisation du séminaire. Il sera question d’avoir des informations additionnelles pour des débats fructueux favorables au vote d’une loi responsable. Celle qui permettra au secteur agricole de reprendre sa place de choix dans la mobilisation de devises pour le financement des priorités nationales. Raison pour laquelle, il a invité les participants à être assidu pour que les objectifs poursuivis soient atteints. Il s’agit entre autres d’amener les députés à appréhender la nécessité et l’opportunité de voter une loi portant création des Chambres d’Agriculture en République du Bénin, de donner aux députés d’amples informations sur les attributions, la composition, l’organisation et le fonctionnement des Chambres d’Agriculture sans perdre de vue les éléments justificatifs ayant conduit à l’élaboration de la loi portant création des chambres d’agriculture en République du Bénin.
Bachirou Assouma

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE