Sécurisation et surveillance du territoire : Ce que Patrice Talon attend du...

Sécurisation et surveillance du territoire : Ce que Patrice Talon attend du Commandant Zomahoun

0
PARTAGER

La Direction du service de liaison et de la documentation (DSLD) a fait peau neuve. Ceci, depuis le 18 mai 2016. Sa mission ne sera pas la même comme ce qu’on a vécu sous l’ancien régime. Le Commandant Pamphile Zomahoun qui la dirige sait en tout cas ce que le Président Patrice Talon attend de lui en termes de résultats et d’efficience.
Contrairement à ce que certains pensent, le Chef de l’Etat, le Président Patrice Talon est bien conscient des menaces terroristes qui pèsent sur le Bénin. Au sein de son gouvernement, ses ministres et lui en font d’ailleurs un sujet de très grande préoccupation. A en croire même certaines indiscrétions, c’est la seule chose dont le Président Talon a véritablement peur. Pour le Président de la République du Bénin et les membres de son gouvernement, un point d’honneur doit être mis à la collecte d’informations fiables pouvant aider à anticiper sur les actions de ces terroristes qui sèment la terreur dans la sous-région ouest africaine, notamment au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire…Et c’est d’ailleurs pour s’inscrire dans cette logique qu’il n’a pas hésité à faire le ménage au sein de la Direction du service de liaison et de la documentation (DSLD). Depuis le mercredi 18 octobre 2016, le Commandant Enock Laourou qui a fait la pluie et le beau temps à tête de cette structure stratégique de la surveillance du territoire sous Boni Yayi a cédé sa place à un homme de main du Président Patrice Talon. Son nom Pamphile Zomahoun. Son parcours militaire jusqu’au grade de Commandant en dit long sur sa réputation. Son cahier de charges est clair. Les consignes à lui donner encore récemment par le Chef de l’Etat sont aussi claires que le cahier de charges. Pas de faits divers comme ce fut le cas sous le régime Yayi. Le Président Talon attend du Commandant Zomahoun et de ses hommes du concret, surtout sur le front de la lutte contre le terrorisme, le trafic d’armes, de stupéfiants et autres. Tout ceci doit se faire dans la pure discrétion. Les moyens pour obtenir ces résultats escomptés ne feront pas défaut, rapportent des indiscrétions. Pour conduire à bien sa mission et continuer par mériter la confiance que lui fait le Président Patrice Talon, le Commandant Pamphile Zomahoun n’a pas lui aussi fait dans la dentelle. Il a donné un grand coup de balai dans la maison renseignement. Ceci, de la base au sommet. De nouveaux recrutements ont été faits. Les recrues ont subi une formation rigoureuse. Objectif, ne pas passer à côté de la mission assignée par le Président de la République.
Affissou Anonrin

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE